Posté le 07/08/2007 à 18:00

A vendre!

Et oui, je me sépare de mon Küby adoré...

C'est à regrets, mais je n'ai pas le temps, ni la place de le garder, je préfère me recentrer sur le Karmann... Et puis pour des raisons plus personelles, je dois faire du ménage autour de moi.

Travaux effectués :
  • Les 4 cylindres recepteurs de freins, le maitre cylindre, les flexibles de frein sont neufs.
  • Allumeur 009, régulateur de dynamo neuf, lentilles feux AR neuves...
  • Les 4 pneus Colway CTrax MT ont moins de 1000 kilomètres au compteur.
  • le rail avant de l'armature de capote est neuf (remplacé par un NOS) : cette pièce est généralement pourrie sur les 181...
  • la capote est neuve (import US).
  • Peinture complète (hors compartiment moteur) faite en Mai 2005.
  • Plancher peint en noir (Hammerite 2 couches).
  • Sellerie kaki refaite à partir de 3 intérieurs d'origine, en ne gardant que les meilleurs morceaux.

Travaux à prévoir :
  • Corrosion : passage de roue AVD : trou de la taille d'une pièce de 2 euros. Un peu de corrosion perforante le long du plancher... L'ancien propriétaire ayant copieusement "mastiqué" tout ça...
  • Petit choc sur aile ARG (ma faute, mal serré la roue... Grrrr!)
  • Charge : de temps en temps, le témoin de charge clignote un peu... Je pense que les charbons ont fait leur temps.
  • Amortisseurs : un peu fatigués si l'on attaque un virage un peu vite... Mais c'est pas vraiment le but de cet engin à la base.
  • Petite fuite au niveau du réducteur droit.
  • Tambours de freins un peu ovalisés, le freinage manque de progressivité... Mais ça freine.
  • Il lui manque les 2 pare-soleil

Je le vends avec de nombreuses pièces :
  • 8 vitres (à refaire, je fournis le plexi pour ça),
  • un capot AV, un capot AR, 4 portes,
  • allumeur d'origine blindé,
  • 2 litres de la peinture utilisée pour le peindre, pour d'éventuelles retouches ultérieures,
  • chauffage Eberspacher d'origine dépose mais complet dans un carton (hormis son échappement, bouffé par la rouille).
  • système (de fabrication perso) pour avoir un double couchage dans le 181 : super pratique en meeting!

Attention, ce n'est pas un show car! Il est propre, c'est une super machine à balades, mais pas un Top 20! icone smiley wink
Tout les photos sont dispo sur la page de Küby...

J'en veux 3800 euros... N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations.

Bye bye, Küby...icone smiley sad

Edit 2007/08/08 16:30:
J'ai eu plusieurs appels concernant le 181, et on m'a fait remarquer que je ne parlais pas de la mécanique du monstre : il s'agit du 1500H simple admission d'origine, un moteur pas très puissant (44cv), mais coupleux et fiable. Il n'a pas été trafiqué, je me suis contenté de retirer son allumage militaire (blindé) d'origine pour le remplacer par un 009+Bobine bleue+faisceau neufs.
Bref, pas un foudre de guerre, mais un couple de camion (surtout avec les réducteurs!) et des reprises surprenantes en 3ème dans les embouteillages...

Edit 2007/09/29 18:30:
Ca y est, Küby est vendu : Bye Bye Küby...
Posté dans : 181 1970
Affiché 84461 fois.
icon permalink
Posté le 29/09/2007 à 18:30

Bye bye Küby...

Et voila... Küby est finalement vendu! Il va me manquer mon jouet...
Manque de temps, de place, nouveaux projets, besoin de faire du ménage autour de moi... Enfin, c'est un ami à moi qui s'en occupera maintenant, il n'est pas loin, je le reverrai... Prends en soin aSa!

Mais voila la dernière image que je garderai de Küby (ci-dessus) : quelques mots écrits dans la poussière de mon pare-brise par une jolie Anglaise, un dimanche soir lundi matin très tôt... Elle aura réussi l'exploit improbable d'apporter une touche féminine à ce gros crapaud vert... icone smiley wink

Bye bye Küby...
Posté dans : 181 1970
Affiché 77005 fois.
icon permalink
Posté le 11/09/2020 à 16:21

Le retour de Küby!

Vous vous souvenez de Küby, mon 181? Je l'avais vendu en 2007 à un ami à moi...

Il se trouve que le pote en question n'avait plus de garage pour stocker Küby, et songeait à s'en séparer... Comme moi de mon coté, j'avais justement une place de libre, et que il m'avait toujours manqué... Je lui ai racheté, 13 ans plus tard! KÜBY IS BACK!!
l'état de kubykuby et pinzgauer
Globalement, il est propre, mais aurait besoin d'un peu d'attention.
La carrosserie a un peu souffert du stockage en exterieur, les mastics ont bougé et la peinture a craqué à plusieurs endroits, un peu de corrosion... Le moteur d'essuie glaces ne veut plus rien savoir, et les pneus sont ceux que j'avais montés il y a 14 ans, peu kilométrés mais ils commencent à craqueler.
Mais il démarre au quart de tour et c'est toujours un bonheur à conduire!
kuby a la maison dans le jardinkuby vu depuis l'atelier
Merci aSa d'en avoir pris bien soin pendant tout ce temps!!

"Guess who's back... Back again... Küby's back... Tell a friend..." - Eminem
Posté dans : 181 1970
Affiché 119462 fois.
icon permalink
Posté le 23/06/2023 à 15:04

Küby : La re-remise en route

La Re-Remise en route!
KüBy
Plus de quinze ans après sa première remise en route en 2006, je remets le couvert! Mais en faisant ça bien cette fois, pas à la va-vite juste pour le faire rouler...

Je devais repasser le contrôle technique de KüBy, et je savais qu'il n'aurait pas son sésame du premier coup, mais au moins ça me donnait un point de départ. Son précédent CT (lors de l'achat) avait déjà été soumis à contre visite, entre autres choses parce que les essuies-glaces ne fonctionnaient pas...

Allez, direction le CT pour savoir où on en est... Refusé (sans surprises) pour :
  • performances frein de service : déséquilibre notable : AR
  • efficacité du frein de service : efficacité insuffisante
  • essuie-glace : inopérant
  • lave-glace : inopérant
  • avertisseur sonore : inopérant
  • état de la timonerie de direction : usure excessive des articulations : AVG
  • orientation feux de croisement : pas dans les limites prescrites : AVG/AVD

On va pas se mentir hein, je savais qu'il y aurait un peu de taf pour faire ça propre. Bon, ben allez, on sort les chandelles et on reprend tout ça dans l'ordre...

Hey, un conseil mon copain : vas te chercher un café, c'est un article à rallonge. icone smiley wink

Freins arrière

L'efficacité des freins à l'avant est bonne, je compte les refaire plus tard seulement, ne serait-ce que pour les peindre, parce que là avec la rouille c'est pas clean (SPOILER ALERT : finalement je vais les refaire maintenant aussi!)...

Bref, à l'arrière, je refais tout à neuf (la première fois en 2006 je n'avais changé que cylindre récepteur et flexible, à la va-vite pour rouler).
Je change donc toutes les pièces cylindre/tambour/garnitures/ressorts/flexibles/rigides (je ne garde qu'un des deux tambours, qui avait été changé récemment par l'ancien proprio et n'avait qu'un peu de rouille de surface sur l'extérieur), puis sablage/peinture des plateaux et des tambours (j'utilise un apprêt MOTIP et deux couches de noir de la même marque.), nettoyage des cylindres de roue au liquide de frein, et montage avec la touche de graisse cuivre qui va bien aux points de frottement... Je ne détaille pas tout, allez relire mes billets sur les freins de la cox et ceux du Karmann, c'est la même procédure.
Là, on est propre à l'arrière, suivant!

Essuie glace

Mon moteur d'essuie glace ne tourne plus du tout... Les moteurs de 181 n'existent pas en reproduction, et étant spécifiques au modèle, ils sont hors de prix en occasion.

Du coup réparation... Je n'ai malheureusement pas pris de photos parce que j'essayais d'aller vite, au final j'y ai quand même passé 3 heures : démontage, nettoyage complet (graisse durcie tout partout), polissage des axes qui étaient oxydés, passage au tour à métaux du rotor pour polir ses pistes et lui retirer 2/10mm au diamètre extérieur parce qu'il était légèrement oxydé, ce qui frottait sur le stator, et empêchait parfois son redémarrage selon la position où il s'arrêtait.
Le bobinage m'a l'air bien noirci quand même, le moteur a dû être bloqué et sous tension, et surchauffer à un moment...

Après remontage avec de la graisse propre, j'ai aussi changé le joint du tour de capot, le gros cache en caoutchouc qui protège les connexions/cosses d'alimentation (les deux sont disponibles chez Paruzzi), refait la gaine de ces fils... Et le moteur remarche parfaitement!

Lave glace

C'est une nouveauté au CT, on ne me l'avait jamais demandé avant... Ca devient de plus en plus difficile de garder nos anciennes sur la route. icone smiley sad
Exit le système d'origine actionné par la pression d'air de la roue de secours, j'adapte un switch derrière le commodo d'origine, qui actionne une pompe à eau électrique installée sous le réservoir de liquide lave glace.

Je change au passage le tuyau et le gicleur, et j'ajoute une valve anti-retour pour éviter que l'eau ne reparte dans le sens inverse quand on lâche le bouton... Et zou, next.

Avertisseur sonore

"Inopérant" disait le CT : ce n'était pas tout à fait correct, disons juste capricieux. icone smiley wink
Et puis, quand j'ai commencé à bosser sur la direction ça s'est empiré, le klaxon se déclenchant dès que je tourne à droite... Graaaaaahh!!

Bon, on va pas se mentir, c'est une maladie récurrente sur nos vieilles VW... Après avoir galéré un moment pour identifier la source du court-jus, je reprend finalement tout ça, le roulement en haut de la colonne avait un vilain jeu de toutes façons, c'est l'occasion de le changer, et de changer le fil qui passe dans la colonne au passage.
Je monte en même temps un klaxon neuf juste derrière le pare-chocs, l'ancien proprio en ayant collé un dans le compartiment avant avec un demi kilo de colle chaude (sérieusement, aSa??? icone smiley laughicone smiley laughicone smiley laugh)...

En tous cas ça klaxonne nickel maintenant, mais pas tout seul quand je tourne à droite! icone smiley wink

Timonerie de direction

Alors oui, en effet, la rotule de direction gauche côté fusée est complètement flinguée, gros jeu, pas rassurant de me dire que j'ai fait 30 bornes avec pour ramener KüBy par la route...

Du coup j'y vais confiant ("keteb généreux", un cookie à qui a la référence) avec mon extracteur Facom, en prévoyant de simplement changer les 4 rotules de direction pour partir sur du propre partout.
Sauf que la rotule est celle d'origine, complètement soudée par la rouille après plus de cinquante ans, et c'est l'extracteur qui casse (enfin son axe, qu'on trouve en pièce de rechange d'ailleurs)...

Je sors donc la fusée pour la passer à la presse hydraulique (#cestjamaissimple) : chalumeau oxy + WD40 + presse hydraulique 6 tonnes + masse et marteau en sandwich, et elle finit par sortir (avec un "bang" qui m'a fait siffler l'oreille pendant 10 minutes!).

Rotules de suspension (ça dérape)

Et... c'est à partir de là que ça a commencé à déraper et que je me suis un peu emballé. icone smiley laughicone smiley laughicone smiley laugh

Quand j'ai tombé les biellettes, je me suis aperçu que les fusées étaient très dures à tourner à la main, ce qui explique la résistance au volant.
Les 4 rotules de suspension avaient été changées par le précédent proprio, mais le mécano ne les avait pas montées alignées correctement avec le marquage sur le bras ; du coup après avoir roulé un peu, elles ont été ressorties, puis re-pressées dans les bras (truc à ne surtout pas faire).
Elles n'ont pas apprécié le traitement (en particulier les supérieures, voir photo), et comme j'ai déjà sorti les fusées, je suis plus à ça prêt. Je descends donc les bras de suspension pour changer à nouveau les rotules (mais bien alignées du premier coup cette fois).
J'essaye de trouver les rotules de meilleure qualité que les Meyle "German-fabriquées-en-Turquie" précédemment montées, qui n'ont pas bonne réputation - je finis avec une paire de TRW en haut (trouvées sur eBay US - très belle came, mais rare et au prix fort) et de Heyd en bas (chez Paruzzi aux Pays Bas).

Et bien sûr tant que j'y suis, le désormais classique combo nettoyage-microbillage-dégraissage-apprêtage-peinture des bras. Tiens, je vais appeler ça "le combo" à partir de maintenant pour gagner du temps dans cet article...
Et à propos de Combo, les fusées étant sorties... Vous connaissez la boutique hein... icone smiley wink

Freins avant (ça dérape encore)

Comme j'ai dû démonter les freins pour accéder à la fusée, ben... Même si j'avais pas prévu de le faire maintenant, comme tout est par terre, c'est l'occasion de les restaurer aussi. Non? #çadérape

Sur l'un des plateaux de frein, la languette-ressort frein de la molette de réglage était cassé... Hop, on vire celle qui est cassée et on en serti une nouvelle en place. Et puis ensuite, "Le Combo". icone smiley laugh
En fait vous aurez compris hein, au final tout passe au combo : freinage, biellettes de direction, fusées, bras de suspension, fixations de réservoir, bras Pitman, bride de boitier...

Visserie

Toujours pour faire propre, la visserie est passée au Brunifast : c'est un brunissage à froid, un traitement de surface qui noircit l'acier (comme les canons de fusil) et offre une petite protection antirouille.
Chaque vis/boulon/rondelle subit donc dans l'ordre :
  1. nettoyage (WD40 et brosse à dents powah, ou bac à ultrasons)
  2. microbillage (dans ma cabine de sablage - qui vient de fêter ses 10 ans!)
  3. dégraissage soigneux (acétone/nettoyant freins)
  4. séchage au décapeur thermique, sans toucher les pièces (au risque d'avoir la marque des empreintes digitales!)
  5. trempage dans le bain de Brunifast (2/3mn max, pas plus, sinon la couche noire ne tiendra pas!) , les pièces encore chaudes. Le bain doit être à 20°C minimum.
  6. rinçage à l'eau claire
  7. séchage au décapeur thermique le retour
  8. trempage dans un bain d'huile fine (j'utilise de la 3-en-1), les pièces encore chaudes. Deux heures minimum, je les laisse plutôt au moins une journée entière.
  9. essuyage soigneux de chaque pièce.
En fait la couche d'oxyde noire est très légèrement poreuse et va absorber l'huile, qui donnera le bel aspect noir luisant et protégera (un peu) de la rouille.

Ça prend évidemment beaucoup de temps, il faut soigner la préparation pour que ça marche bien, mais sans ça la quincaillerie juste microbillée serait piquée de rouille très rapidement... Et puis c'est un gros kif de remonter de la belle visserie comme ça après. icone smiley laugh

Boitier de direction

Tant que j'étais sur la direction, et que le train avant était levé, j'ai essayé de régler le boîtier de direction, qui m'a toujours posé des problèmes.
Impossible de régler le jeu correctement, il "grippait" sur certains angles puis avait du jeu d'un coup... Bref, tant que j'y suis je le remplace par un neuf, avec son flector qui était d'origine et bien craquelé. #çadérapeencore

J'ai fait une autopsie post-mortem de l'ancien boîtier et... Pas de lubrification parce que vieille graisse durcie sur les parois du boîtier seulement, la vis sans fin était morte plusieurs fois, ce qui explique le "grippage" ressenti. Le galet lui n'avait pas l'air vilain par contre.

Remontage

Bon, allez, enfin, on passe au remontage, avec un peu de graisse cuivre sur les points de réglage pour faciliter le travail à l'avenir... Tout le train avant a été nettoyé (WD40 en bidon de 5L + spray manuel) avant de tout remonter, histoire de bosser sur une base propre - on est pas des barbares.
Je me suis aperçu au passage que j'avais bien les fixations de barre stabilisatrice sur les bras de suspension, mais pas la barre stab' elle-même! Du coup j'en monte une, de cox, ce qui n'est a priori pas correct parce que le 181 devrait avoir une barre renforcée (14.5mm sur 181 au lieu de 12mm sur cox), mais ça sera toujours mieux que rien du tout! D'ailleurs si l'un d'entre vous en a une qui traine, envoyez moi un mot...
Fidèle au principe "C'est Jamais Simple (tm)" (corollaire de la Loi de Murphy), au remontage de la roue avant droite, je serre au couple les vis de roues... Et j'ai un pas de vis qui foire sur le tambour.icone smiley sad Graaaaargh!!
Pourtant il avait été changé par l'ancien proprio. Une erreur de fonderie peut être?

J'ai pensé à différentes options :
  • Poser un helicoil : pas très sérieux sur un organe de sécurité.
  • Passer en goujons épaulés pressés : il faudrait usiner un peu coté intérieur parce qu'il n'y a pas la place pour la tête du goujon (ça frotte la coupelle de ressort de la garniture), mais il n'y a pas assez de viande dans le tambour pour le faire : 8mm d'épaisseur seulement.
Du coup je me suis résigné à acheter un nouveau tambour, que je passe au Combo à nouveau... Pffff! icone smiley meh

J'ai aussi changé tuyaux bleus entre réservoir de liquide de frein et maitre-cylindre. Ils étaient déjà pas beaux y'a 15 ans, je les avais même achetés à l'époque pour les changer... Mais là, ils suintaient carrément et se sont mis à pisser dès que je les ai touchés. Mieux vaut tard que jamais tout ça tout ça.

Bon ben c'est quand même plus propre maintenant non?
Avant...
...Après!
Je rappelle quand même, que tout ça c'est parti d'une rotule de direction HS... Ouaip, me suis un peu emballé là... icone smiley laughicone smiley laughicone smiley laugh

Par contre mes rotules de suspension étaient très serrées après montage, rendant la direction très dure à tourner... C'est supposé s'améliorer au rodage en roulant, mais franchement je ne me voyais pas conduire dans ces conditions. Du coup j'ai suivi une méthode trouvée sur TheSamba, qui consiste à forcer un pré-rodage des rotules à la clé à chocs (voir en vidéo ici ou ).
Ça marche bien, il faut s'y reprendre à plusieurs fois pour ne pas faire surchauffer la rotule, et au moins j'ai un véhicule conduisible. icone smiley wink

Amortisseurs

Je pose quatre amortisseurs KYB Gris Gaz-a-Just - il semble que Küby avait encore ses amortisseurs d'origine de 1970!
A l'arrière gauche, l'entretoise d'origine avait été remplacée par un bout de tube, solution pas mécanique du tout qui a fini par tordre la vis. J'ai tourné une nouvelle entretoise (merci le Crouzet) dans un bout d'acier qui traînait, nouvelle visserie, et zou...
Avant...
...Après!

Train arrière

Contrôle des roulements des réducteurs : ils ont été remplacés par le précédent proprio, ils sont neufs, mais c'est des modèles étanches : j'aurais préféré la circulation d'huile d'origine, mais je décide de les garder quand même... Je remonte en refaisant toute l'étanchéité (joints papier + spi neufs, et Loctite 518 anaérobie)
Changement des soufflets de trompettes (avec gros nettoyage de tout le train arrière au passage...)... Et tant que j'étais là, remplacement des durites d'essence - celle entre le tunnel et le moteur était complètement fusillée, elle s'est mise à pisser violemment dès que je l'ai touchée!
J'en profite aussi pour installer des butées de suspension arrières, qui brillent par leur absence (le support gauche est bouffé par la rouille, je dois en souder un neuf à la place)

...et "quelques" bricoles!

Le remplissage du réservoir a toujours eu tendance à fuir, ça sentait fort l'essence dans les virages à gauche. En même temps la mise à l'air avait été condamnée, fallait bien que ça sorte quelque part hein! icone smiley laugh
Du coup je change toutes les durites et joints de remplissage et de mise à l'air du réservoir...
Avant...
...Pendant...
Après!
A ce sujet, le "tuyau d'aération d'essence entre réservoir et raccord en T" vendu par nos chers annonceurs est trop court de quelques centimètres (cf. photo du milieu ci-dessous), je l'ai finalement remplacé par de la durite 15x23 achetée au mètre chez TopJoint (publicité gratuite).

Je fais au passage plein de petites bricoles pour sécuriser/fiabiliser l'engin :
  • Redressage de l'aile ARG (en partie pliée il y a 15 ans.... Roue qui s'était fait la malle!), et ajout des joints d'ailes qui ont toujours été aux abonnés absents, et des vis de fixation manquantes.
  • Fixation de la batterie (j'ai retrouvé la patte de fixation d'origine dans un carton... évidemment, seulement après en avoir commandé une neuve aux US!)
  • Ajout des joints de tour de portes (qui manquaient à l'appel depuis toujours)
  • Ajout des joints supérieur et inférieur de pare-brise (idem, jamais été là)
  • Réglage des phares - un des points soumis à contre visite
  • Toujours sur les phares, l'interrupteur avait un faux contact et il fallait parfois secouer le sélecteur pour que ça s'allume... Démontage, nettoyage, polissage des pistes (laine de fer 000), spray désoxydant, ajustement des linguets qui avaient perdu de leur ressort, remontage, et ça marche nickel.
  • Vidange moteur (Motul 300v 20w60)
  • Vidange boite (Motul HD 80W90)
  • Vidange des réducteurs (250ml d'huile de boite chacun)
  • Installation d'un extincteur 2kg sous la banquette AR (je suis un peu parano de l'incendie sur mes vieilleries)
  • Nouvelles sangles de fixation des supports de dossiers de sièges arrières
  • Passage de toutes les ampoules en LED (avec centrale clignotante LED + un bip indicateur de clignotant de moto, parce qu'un fois décapoté on n'entend rien du tout et je pourrais rouler des kilomètres avec le cligno!)
  • J'avais aussi un souci avec le démarreur (modèle guidé d'ailleurs), qui régulièrement faisait juste "clac" et ne tournait pas... J'ai d'abord pensé au solénoïde, mais en fait il allait bien, c'était les pistes du moteur qui étaient oxydées (dormir dehors sous une bâche pendant plusieurs années n'a pas dû aider). Nettoyage soigneux des pistes, polissage, dégraissage, et ça tourne nickel.
  • Porte conducteur : le petit "taquet" de retenue de la porte avait disparu, j'ai tourné une vis CHC, taraudé le support, et hop.

Là, on commence à y voir plus clair déjà! Même si pour une "remise en route" j'ai un 'tit peu dérapé! T'en es à combien de cafés mon copain? icone smiley laughicone smiley laugh
Bon, ça devrait suffire pour repasser le CT la tête haute, et rouler un peu plus serein! icone smiley laugh

Il faudra que je lui prévoie 4 pneus à court terme... Et ça ne serait pas l'occasion de lui changer ses roulettes au passage?? La suite bientôt!
Posté dans : 181 1970
Affiché 43988 fois.
icon permalink
© Sham 1996-2024