Posté le 21/09/2005 à 11:02

Restauration moteur

Restauration moteur
J'ai ramené le moteur chez moi : état d'avancement du démontage, sur ma terrasse... icone smiley wink
Note : j'ai trouve de la fibre de verre dans le pot d'échappement. Le président du Lambretta Club de France m'a dit que cela était une preuve que le scooter n'avait que peu roulé; en effet, la fibre était de mauvaise qualité à l'époque, et était rapidement brulée...

J'attaque le grand nettoyage du moteur... La couche de graisse était tellement épaisse qu'elle masquait le goujon que je devais enlever pour séparer la transmission du bloc moteur!
Plus d'un litre de dégraissant et beaucoup d'huile de coude y passeront pour redonner un aspect propre au bloc.
Les jeux sur les pignons de la boite de vitesse me semblent bon, et je n'ai pas trouve de limaille au fond du carter...
Le carburateur : toutes les pièces ont été démontées, jusqu'au plus petit ressort, nettoyées à l'alcool, et brossées avec une petite brosse métallique douce de modélisme. Le résultat est à la hauteur, même s'il m'a fallu plus 8 heures juste pour le carburateur!

Cylindre / Culasse : en piteux état a la sortie du moteur, voila ce que j'en ai fait avec beaucoup de patience, d'huile de coude, et un zeste de pâte a polir (doucement avec ça, pas attaquer le cylindre non plus!). Je suis content de mon coup, le résultat est nickel!

Fusée arrière : deux roulements à changer (ils "grattaient"). Attention au démontage au petit joint que l'on voit en bas sur la photo : il ne faut pas le perdre, on ne le trouve plus que très difficilement aujourd'hui. Bien sur, on peut toujours le fabriquer mais bon...

Les tôles en aluminium de refroidissement moteur : ces pièces, assez fines et fragiles, sont de plus en plus difficiles a trouver dans cet état! De plus, mon modèle (1956) requiert un type de tôle particulier pour laisser passer sa pipe d'admission en aluminium rapportée. Ouf, c'est le bon modèle de tôle, un coup de chance!

Le "capteur" du compteur de vitesse. Une pièce d'horlogerie de marque Jaeger. Superbe.
Et voila le résultat, une fois le moteur remonté! Un vrai plaisir, puisque j'ai les joints neufs et que j'avais repérées toutes les pièces avec une étiquette...

Seule galère : lors du remontage du piston, un clip de blocage d'axe de piston a décidé de s'exiler au fond du carter, sous le vilebrequin... Pas facile de l'en faire sortir! Conseil : couchez le moteur sur le coté pour monter ces clips, pour ne pas prendre de risques... Si d'aventures cette galère vous arrivait, il vous faudra comme moi deux cordes à piano 1mm. pour aller attraper le clip au fond... Une certaine dose de patience est la bienvenue aussi! icone smiley laugh
Posté dans : Lambretta 1956
Affiché 66028 fois.
icon permalink
© Sham 1996-2017