Posté le 23/09/2006 à 01:08

Historique et état des lieux

Les origines de mon IFA :

J'ai acheté cet engin en Mars 2001 à mon voisin (!).
Il s'agit d'une IFA, dénomination Est-Allemande de DKW : la création du rideau de fer avait coupé l'usine en deux et il y avait eu un procès après pour déterminer qui de l'Est ou de l'Ouest aurait le droit d'utiliser le nom DKW. DKW, qui, avec Horch, Audi et Wanderer, formait le groupe Auto-Union (d'où le logo Audi actuel avec les 4 anneaux!).

A l'Est, la marque devint donc "IFA". Non sans difficultés, l'usine reprend la production, les Russes quittant le pays avec la chaine de production sous le bras! Ils la remonteront à Moscou, pour produire une copie de la RT125 sous la marque "Moskva". Ma moto est donc Est-Allemande, ce qui en fait le modèle le plus rare de toute la production des RT125!

Ce modèle a été la moto la plus produite et copiée dans le monde, car son brevet est tombé aux mains des alliés au titre de réparations de guerre. On en trouve donc des copies fabriquées par les Russes, les Français, et même les Américains chez Harley-Davidson!
On voit sur son réservoir et son garde-boue arrière le monogramme "DKW"; visiblement, il a été rajouté à la main, au pinceau. Probablement par l'importateur francais ; en 1954, juste après la guerre, les véhicules provenant d'Allemagne de l'Est ne sont pas forcement bien vus, il valait alors mieux qu'apparaisse DKW plutôt que IFA pour d'évidentes raisons marketing! Il apparait en plus qu'elle a été vendu neuve en 54 à Nice (près de chez moi!), et donc son immatriculation est celle d'origine!

Pour tout savoir sur DKW, le site suivant est très complet, proposant même de télécharger les documentations techniques d'époque en format PDF : DKW-Geyer.com.

Et surtout, merci à Kalevi Sundqvist, spécialiste Finlandais de cette marque, pour son aide et sa gentillesse!

État des lieux :

Voici donc l'engin, tel que je l'ai découvert dans le sous-sol de ma résidence...
Première inspection rapide : il ne semble manquer que la batterie et la chaine de transmission.
Les pneus sont en assez mauvais état, mais bon, ce sont des pièces d'usure...

Les chromes ont été refaits (même certaines pièces qui n'étaient pas chromées à l'origine!), la peinture est celle d'origine, en très bon état, seuls les filets blancs soulignant la courbure du réservoir (rechampissage/pinstriping) et des garde-boue ont été altérés par le temps...

Le circuit électrique, lui, mériterait une petite révision. Les isolants tressés des années 50 ne vieillissent pas bien...
Bref, 30 minutes plus tard l'affaire était conclue pour 2500 F (environ 380 Euros)! icone smiley smile

J'ai vraiment craqué sur sa bouille, sa selle mono-place d'égoïste, son look de vieille Harley...

Et puis des petits détails, comme le gros bouchon de réservoir chromé, le filtre à essence sous le même bouchon, le petit robinet d'essence avec sa cuve en verre, la clef étrange pour mettre le contact, la petite aiguille chromée qui se déplace sur un cadran pour indiquer le rapport de boite engagé, le pot d’échappement "Fish Tail" (look bien HD ça aussi!), la plaque d'immatriculation sur le garde-boue avant, etc, etc...
Je ne compte pas lui faire une restauration complète comme pour le Lambretta, juste une remise en route : 2 pneus pour la sécurité, une batterie, la chaine, le "circuit" électrique (si il y a 10 fils c'est le grand maximum!), déculassage pour voir l’état du cylindre, vidange, et zou, en route!
Posté dans : IFA/DKW RT125 1954
Affiché 50556 fois.
icon permalink
Posté le 23/09/2006 à 01:11

Remise en route

Voila, les papiers sont en règle, la moto est officiellement a moi! icone smiley smile
Je l'ai rapatriée dans un premier temps sur ma terrasse... Ma terrasse qui a déjà assisté à la restauration du moteur du Lambretta, alors elle n'est plus à ca près!
Bon, la prochaine fois, je penserais a vidanger la boite avant de démonter le carter gauche : ça m'évitera de finir avec un demi litre d'huile sur le carrelage... icone smiley wink
Première étape, la réfection du carburateur.
C'est un Gurtner 17mm, finalement en très bon état. Un nettoyage en profondeur de chaque pièce aura suffit à lui redonner bonne mine...
C'est un carburateur assez rudimentaire, puisqu'il n'y a aucun réglage dessus!! Le starter est une languette métallique que l'on rabat sur l'entrée d'air, le seul réglage est la tension du cable, qui arrive directement sur le boisseau.
Un bouton poussoir sur le coté permet de forcer l'arrivée d'essence en appuyant sur le flotteur.
17mm pour un 125cc... Je ne m'attends pas a des reprises fulgurantes!!
La clef de contact vient dans le boitier qui se trouve sur le carter, à l'aplomb de la selle. Elle a 6 positions différentes :
  1. Moteur arrêté, de jour
  2. Moteur arrêté, de nuit (veilleuses allumées grâce à la batterie pour être reperé)
  3. Moteur en route, de jour
  4. Moteur en route de nuit (veilleuses seulement)
  5. Moteur en route de nuit (phares)
  6. Démarrage batterie à plat ou sans batterie.
Ils sont forts ces allemands, non?? Ils avaient prévu à l'époque une position pour alimenter directement la bobine depuis la magnéto et ne pas rester en rade au bord de la route...
Moi je suis impressionné... Tant de petits perfectionnements sur un engin de 1954...
Le boitier électrique à cœur ouvert : de marque "I.K.A", il contient encore le diagramme électrique dans son couvercle... Diagramme encore et toujours en Allemand, grrr!!! icone smiley wink

On voit la clef insérée a droite du boitier... Celui ici contient le contacteur à clef (en haut à droite), la bobine haute tension (en haut à gauche), et un relais (en bas a gauche), dont le rôle semble être de redresser la tension alternative délivrée par l'alternateur.
Sur le dessus à gauche, on a la sortie HT (vers la bougie) et a droite un témoin de charge. Il doit s'éteindre dès que le moteur fonctionne.

Ensuite, nettoyage en profondeur du robinet d'essence... Difficile de le rendre étanche celui la...

Et puis un petit "truc" esthétique... Comme les câbles sont apparents sur le cadre, j'ai fait le circuit électrique en noir uniquement... Mais pour s'y retrouver quand les fils arrivent au boitier...à l'aide !!! icone smiley laugh
Alors j'ai juste peint (peinture à maquettes) le dernier centimètre de chaque fil d'une couleur différente, en repérant tout sur un schéma que je garde précieusement! L'esthétique n'en souffre pas puisque les touches de peintures sont masquées par le couvercle du boitier électrique...
Le démontage continue! icone smiley smile
A gauche le cadre est encore sur ses roues, mais le moteur est déposé sur la table au second plan...
A droite, le cadre entièrement décrassé, le moteur ayant réintégré sa place originelle, mais les roues ont disparu... icone smiley wink
La dernière ligne droite!!
Les pneus seront finalement plus difficiles à trouver que je ne le croyais, ce qui m'a fait prendre du retard... En effets, les montes en 19 pouces, ça ne court plus les rues!!
Finalement, ce sera des Dunlop 'made in Japan' en 3.00 X 19" (ref. D404F) qui seront montés, avec pour principal inconvénient d'être légèrement plus haut que les gommes d'origine. Cela m'obligera à fabriquer deux pattes en aluminium pour rehausser le garde-boue avant de 25mm, sinon cela ne passait pas...

A l'origine, il y avait un petit boitier pour la batterie... Malheureusement, je n'ai pas ce boitier, donc j'en ai fabrique un en contre-plaqué. Ben oui, je sais, du bois, ça se fait pas, mais bon, j'avais hate de pouvoir rouler, et finalement, le résultat n'est pas vilain, avec 2 couches de laque noire (voir 3e photo)...
Ca y est, l'heure est venue de faire le premier test routier!! J'ai changé le cable d'embrayage par un modèle au Téflon© (voir chez Decathlon rayon VTT). C'est beaucoup plus souple d'utilisation, ça se monte sans graisse... Que du bonheur!!
La chaîne a été changée au profit d'une neuve. J'ai même réussi a faire fonctionner le klaxon au bout d'une quinzaine de démontage/remontage!!
Posté dans : IFA/DKW RT125 1954
Affiché 49079 fois.
icon permalink
Posté le 23/09/2006 à 01:14

Resultat

Premier essai

Le moteur cafouille, j'ai l'impression qu'il a trop d'essence... En plus, au bout de 500 mètres, le cable d'accélérateur casse!! Argh, je suis bon pour pousser l'engin jusque chez moi...

Le câble d'accélérateur est lui aussi remplacé par un modèle téflonné... Le problème de suralimentation en carburant semble venir du pointeau qui ferme mal... Avec un peu de patience et de pâte a polir, j'ajuste le pointeau au mieux ; ça a l'air de le faire, je remonte le tout.

Deuxième essai

L'engin démarre a la première sollicitation. Plus de cafouillage... Je n'ose pas trop m'éloigner de chez moi, par peur de la panne... et finalement, tout va bien!! Bon, j'ai bien quelques gouttes d'essence qui fuient du robinet, et le cable de compteur de vitesse qui a rendu l'âme... Mais sinon, tout va bien, et je pars pour une virée d'une cinquantaine de kilomètres... Un pur plaisir!
L'engin est relativement confortable (bon, au bout d'une heure de route en mauvais état, le confort devient très relatif!!! :-P ). Le sélecteur de vitesse est assez délicat à manier, mais on s'y fait assez vite (j'ai bien compris l'intérêt de l'indicateur de rapport maintenant!!). L'équilibre parait instable au départ, mais c'est une fausse impression donnée par la selle à ressort et les roues de grand diamètre...
Bon, évidemment, ça ne roule pas bien vite : elle était donnée pour 75km/h à l'époque, et je ne pense pas avoir dépassé les 60 ou 65 km/h pour ma part... Cadence "balade" donc, mais quel bonheur!
Et l'engin ne laisse pas indifférent : que les regards soient admiratifs, envieux, curieux, moqueurs ou carrément dédaigneux, tous se retournent vers elle quand elle passe!

Et voila! Encore une qui a retrouvé l'asphalte... Elle méritera un jour une nouvelle peinture, mais pour le moment, je compte bien lui faire avaler quelques kilomètres!!! icone smiley smile
Posté dans : IFA/DKW RT125 1954
Affiché 48919 fois.
icon permalink
Posté le 03/04/2007 à 13:51

Manuel DKW RT125

Encore un manuel sur ShamWerks!

Les informations techniques à propos de la DKW/IFA RT125 n'étant pas évidentes à trouver sur le net (mis à part en Allemand...), je vous mets en ligne aujourd'hui une Notice d'entretien DKW RT 125 (date inconnue, entre 54 et 57)... Et en plus, en français!

Encore une trouvaille dénichée sur eBay... Que je scanne aujourd'hui, en espérant qu'elle puisse servir à d'autres! (laissez moi un p'tit mot si c'est le cas!)
Vous pouvez télécharger l'ensemble du manuel au format zip ici : [télécharger le manuel] (12 pages en 990x706, 5.6Mo).
Posté dans : IFA/DKW RT125 1954
Affiché 62360 fois.
icon permalink
Posté le 09/10/2008 à 16:48

Le Blog Moto : article DKW RT125


C'est suffisamment rare pour être signalé : l'excellent site "Le Blog Moto" vient de publier un article sur la RT 125 et l'histoire de DKW. icone smiley wink

C'est par ici que ça se passe :
http://www.leblogmoto.com/2008/10/08/dkw-rt-125-une/

Bonne lecture!
Posté dans : IFA/DKW RT125 1954
Affiché 63002 fois.
icon permalink
© Sham 1996-2017