Posté le 05/09/2017 à 06:53

Terrasse Project : Les Bacs à Bambous Contre-Attaquent

Les Bacs à Bambous Contre-Attaquent
Ma chère voisine ayant décidé de couper tous les arbres qui faisaient de chez moi un écrin de verdure ("comme ça, ça fait plus propre!"... Ne me lancez pas sur le sujet, je vais encore m'énerver), j'ai du refaire une paire de bacs pour ajouter une haie de bambous à ma terrasse, et récupérer un peu d'intimité (ils sont sympas les voisins de l'immeuble d'en face hein, mais bon).

On ne change pas une équipe qui gagne, les bacs que j'avais faits en 2009 ayant bien vieilli, je garde la méthode de fabrication.
Désolé, moins de photos de détail cette fois ci, la méthode est la même ; et qualité photo moyenne, prises avec mon portable qui est en fin de vie...

Je commence par une sérieuse séance de Skechup pour déterminer les dimensions et le matériel qu'il faut que j'achète... Vous pouvez télécharger le fichier Sketchup ici si vous voulez.
Avec le recul, je n'étais qu'à moitié convaincu par l'OSB que j'avais utilisé pour le fond la première fois (même si 8 ans plus tard ça n'a toujours pas bougé). Cette fois-ci, je pars sur un fond en pin, 12,20€ par planche de 200x60cm en 20mm d'épaisseur, retaillée à 138x51cm (2 planches superposées et maintenues par serre joints pour couper les 2 d'un coup).
bacs bambous fabrication DIY bois plansbacs bambous fabrication DIY bois plansbacs bambous fabrication DIY bois plans
Comme la première fois, j'utilise des planches de bardage (ou lames de séparations bois) en 20mm d'épaisseur sur les flancs. Tout est collé à la colle à bois polyuréthane (PU) avant d'être vissé (vis inox de terrasse).
Bon, par contre, au dernier moment j'ai changé d'avis et j'ai voulu faire des bacs de 5 lames de haut au lieu de 4... Du coup, je suis retourné chez Castorama, mais entre temps ils n'avaient plus ce modèle de disponible, mais un autre plus haut... Du coup j'ai du adapter pour mon second bac, et les deux ne sont pas parfaitement identiques. Mon coté obsessionnel-compulsif devra vivre avec ça! icone smiley laugh
bacs bambous fabrication DIY bois plansbacs bambous fabrication DIY bois plansbacs bambous fabrication DIY bois plans
Quatre couches de lasure "acajou", intérieur+extérieur, pour la protection et finition ; je suis parti sur un produit Syntilor supposé tenir 10 ans, on verra ce que ça donne. Je peaufine l'étanchéité au mastic pour limiter les infiltrations qui pourraient faire pourrir le bois à terme.
bacs bambous fabrication DIY bois plansbacs bambous fabrication DIY bois plans lasurebacs bambous fabrication DIY bois plans lasure
Pas de bâche à l'intérieur cette fois-ci par contre, comme je l'avais fait la première fois : pas convaincu de la tenue dans le temps. A la place, badigeonnage de 2 couches grasses de goudron pour protéger le bois de l'humidité. Je m’arrête quelques cm avant le haut du bac, pour des raisons esthétiques...
Produit pas sympa à passer, sale l'odeur, masque filtrant impératif, ainsi que gants, lunettes et manches longues...
Une fois sec (en fait, ça sèche jamais vraiment à 100%) ça devient inerte, sans odeur, et fournit une couche imperméable entre la terre et le bois.

Les évacuation d'eau au fond sont, comme sur mes deux premiers bacs, des grilles d'aération en plastique, collées au mastic. Mauvaise idée : le mastic réagit avec le goudron, jaunit et fendille... Tant pis, ça ira comme ça. icone smiley smile

Pour rendre le tout un peu plus occultant (surtout en attendant que les bambous poussent), j'installe un brise-vue par dessus mes bacs :
  • A droite, un "poteau" métallique, vissé directement sur le bac, avec un renfort en diagonale pour supporter la tension des fils.
  • A gauche, trois crochets inox, visés dans le dernier poteau de ma séparation en bois.
Enfin, trois cables acier sont tirés entre les deux poteaux, et le brise-vue en tiges de roseau fixé dessus.
bacs bambous fabrication DIYbacs bambous fabrication DIY goudron étanchéitébacs bambous fabrication DIY brise vue
Bon, il est temps de remplir ces bacs hein!

Je mets une tuile en terre cuite par dessus mes grilles pour leur éviter de supporter le poids de la terre.
Ensuite, une couche de 6-7cm de petites pierres pour garder une couche drainante (en fait, les caillasses qu'on a extraites du jardin quand on a fait notre potager... #upcycle), que je finalise avec un reste de sac de pouzzolane qui traînait.
Puis vient une double couche de tissus géotextile, pour que la terre et les racines ne viennent pas boucher trop vite le drainage.
bacs bambous fabrication DIY terrebacs bambous fabrication DIY driner pierresbacs bambous fabrication DIY geotextile
Il ne reste plus qu'à remplir tout ça de terre (compter un peu plus de 5 sacs de 60L de terreau dans chaque bac), planter 6 bambous en pot, et on y est!

J'ai posé quatre spots à LED en 12V pour être raccord avec les bacs précédents... Et hop, il n'y a plus qu'à attendre que ça pousse un peu pour ne plus avoir de vis-à-vis avec les voisins en face... icone smiley wink
bacs bambous fabrication DIY spot LED 12Vbacs bambous fabrication DIY spot LED 12Vbacs bambous fabrication DIY spot LED 12V
bacs bambous fabrication DIY resultatbacs bambous fabrication DIY spot LED 12V
Posté dans : Terrasse Project
Affiché 2841 fois.
icon permalink
Posté le 05/04/2017 à 21:50

Camwerks : banc de mesure arbre à cames DIY

Banc de mesure arbre à cames DIY
Ceux qui suivent ShamWerks sur Facebook ont déjà eu un aperçu du bouzin en Janvier 2015! Il était temps de le finaliser cet article!

J'étais tombé sur une photo de banc de contrôle d'arbre à cames, sur le blog de Vince/PanelVan (ici)...
Comme je venais d'acheter un AAC perfo pour le KG, l'idée d'en visualiser les courbes (et de vérifier les données fournies par le constructeur!) me plaisait bien, et j'étais sûr qu'il était possible de bricoler ça à moindre coût... Et je suis d'un naturel têtu. icone smiley laugh

Ben oui, en y réfléchissant bien, il doit y avoir moyen de jeter ensemble un moteur pas-à-pas, un pied à coulisse digital (les modèles chinois ont une sortie série), et un Arduino pour contrôler tout ce p'tit monde et remonter les données vers un PC via le câble USB... Non? icone smiley wink

Pour ceux qui n'aiment pas la lecture (aka "TL ; DR Team")

Bref, après "quelques" heures de bricolage, j'ai un banc fonctionnel : voilà le résultat, en vidéo : icone smiley laugh
(à voir en plein écran, HD 720p minimum pour voir les détails des résultats)

Désolé pour la qualité moyenne de la vidéo, qui en plus ne montre pas la dernière version du soft... J'vous en referai une avec un meilleur éclairage à l'occasion! icone smiley wink
Maintenant, pour les curieux qui n'ont pas peur de la lecture... Continuez à scroller! icone smiley wink

Electronique

J'utilise un arduino pour faire l'interface avec le PC, mais il ne peut pas contrôler le moteur en direct, il lui faut un étage de puissance (driver) ; j'en ai trouvé un modèle chinois à base de L298, pour moins de 5 € sur dx.com (ici).
Attention, si vous utilisez le même driver, ne faites pas confiance au régulateur 5V intégré : je comptais l'utiliser, mais il a cramé au premier branchement ; je m'en suis sorti avec un condensateur claqué sur l'arduino... icone smiley meh

Dans la série made-in-china, j'achète aussi un pied à coulisse digital pour 15 €... D'ailleurs, ça serait à refaire, j'investirais un peu plus sur ce poste : si la partie électronique reste identique sur tous les modèles, il n'en va pas de même pour la partie "mécanique". Les modèles premier prix ont tendance à "accrocher" un peu dans leurs mouvements, ce qui peut engendrer des erreurs de mesure.

Comme je n'ai pas envie d'avoir une pile qui s'use dans le pied à coulisse, je fais un petit montage pour l'alimenter en 1.64 V avec un régulateur LM317, qui génère cette tension depuis le 5V présent sur l'Arduino (la pile d'origine fait 1.5V).
Je colle aussi deux transistors pour remonter les signaux (clock et data) du pied à coulisse vers un niveau que l'Arduino accepte (2.5V minimum). Un peu overkill comme méthode, y'aurait a priori moyen d'éviter les transistors en alimentant le pied à coulisse avec une tension supérieure, mais je trouvais pas ça clean...

Le pied à coulisse est démonté pour pouvoir souder directement le câble de sortie dessus (câble de téléphone, ça marche très bien!) ; il existe des câbles spécifiques aux pieds à coulisse, mais ils sont vendus plus chers que le pied lui même, alors je préfère l'option soudure! Le câble est ensuite fixé au pied à coulisse avec deux serflex pour éviter les contraintes sur les soudures, qui finiraient forcément par lâcher...

Après validation sur du montage sur platine d’essai (qui marche du premier coup, j'en suis le premier surpris!), je passe mon petit circuit sur une plaque à bandes.
Vous trouverez ci-après le schéma de mon circuit. Attention, je n'ai pas la prétention de dire que c'est la meilleure façon de faire, l'électronique c'est pas mon métier... Mais mon montage fonctionne, libre à vous de l'améliorer/modifier selon vos besoins!
pied coulisse arduino electronique usbpied coulisse arduino electronique usbpied coulisse arduino electronique usb
pied coulisse arduino electronique usb
Le modèle Sketchup est téléchargeable : ICI (4Mo).
Composants :
  • Reg : LM317
  • T1, T2 : Transistor bipolaire NPN - BC547B - BC171
  • C1 : condensateur 100 nF - 50 V
  • C2 : condensateur polarisé au tantale - 1 µF - 35 V
  • R1: 240 Ω
  • R3: 75 Ω
  • R2, R4, R5, R6: 10 kΩ
Les résistances sont toutes des couche métal 1/2W 5%. Pour information, R1 et R3 sont celles qui "règlent" le régulateur de tension (Reg) pour qu'il donne 1.64V...

Les sites suivants m'ont bien aidé dans la conception de mon circuit :

Mécanique

Coté banc maintenant : il faut faire quelque chose qui tient un peu la route, si on veut avoir des mesures un tant soit peu sérieuses.
Je pars d'un profilé Bosch Rexroth 45x45mm, acheté sur eBay, mais à l'avenir je passerai plutôt par Motedis, ils sont moins chers et ont tous les accessoires qui vont avec...
Les rainures permettent de déplacer les supports, et le pied à coulisse, rendant le banc adaptable pour pouvoir mesurer d'autres AAC que des VW.

Pour le moteur pas à pas, comme j'ai désossé pas mal d'imprimantes et de photocopieurs dans le passé, j'ai un petit stock de moteurs/transmissions de coté... Donc j'ai pioché dans mes réserves : j'ai trouvé un moteur 200 pas par tour, avec une démultiplication 1/3 à courroie crantée ; on se retrouve donc avec 600 pas à la sortie, soit 0.6° d'incréments sur 360°... Pas mal!

Je tourne dans une chute de rond d'alu un adaptateur pour mon moteur PàP, et un autre pour l'AAC (avec vis de pression en nylon pour pas marquer le palier de l'AAC), reliés par un coupleur flexible. En l'état actuel du système, il faudra tourner un nouvel adaptateur pour chaque AAC qui aurait un diamètre différent... Acceptable pour moi, mais un montage avec un petit mandrin devrait être envisageable pour éviter ça.
Avec des roulements de roller, un bout de cornière et des chutes d'alu, je fais une paire de supports pour l'AAC d'un coté, et pour l'adaptateur de sortie du moteur pas-à-pas de l'autre.

Enfin, le pied à coulisse est fixé sur une cornière ; je coupe un poussoir à la disqueuse (finition au tour) pour le fixer sur le bec du pied, ce qui permet d'avoir une cinématique identique à celle des poussoirs dans le moteur.
camwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologie
camwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologie
La sortie du moteur est connectée l'adaptateur AAC avec un accouplement flexible en aluminium (5€ en Chine, encore...), qui permet de pardonner un peu les erreurs d'alignement. C'est un 10mm-10mm, que je réalèse au tour à 12mm pour l'ajuster sur les pièces que j'avais déjà faites.

Pour finir, pour protéger l'électronique, je bricole un boitier avec une chute de plexi ; deux coup de scie sauteuse, un coup de décapeur thermique pour plier... Le résultat est loin d'être parfait esthétiquement, mais il fait son boulot de protection!
Je tourne des entretoises pour fixer les circuits électroniques dans un bout de rond PVC... Oui, je sais, des vis nylon, ça aurait été mieux, j'ai fait avec ce que j'avais dans les tiroirs hein, en mode récup'! icone smiley wink

Là, le système est utilisable en l'état, même s'il y a des points qui mériteront d'être améliorés.
camwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologie
camwerks arbre cames banc mesure DIY métrologiecamwerks arbre cames banc mesure DIY métrologie
Sur ces photos on voit que le rappel du pied à coulisse se fait grâce à des élastiques : ça ne fonctionnait pas parfaitement, le PàC ne coulissait pas bien, ce qui donnait des erreurs de mesure.
Sur la vidéo en début d'article, on voit que c'est un poids (une rallonge de clé à cliquet, qui tient sur le poussoir avec un aimant néodyme) qui joue maintenant ce rôle de rappel ; ça fonctionne nettement mieux comme ça!

Évolution du banc

Bon, en l'état ça fonctionne mais on peut améliorer tout ça... Alors que j'étais en train finaliser cet article, un pote m'a donné une bonne idée pour simplifier le déplacement du pied à coulisse (merci aSa!), du coup voilà déjà la première évolution du banc!

L'idée, c'est d'utiliser un levier à serrage excentrique pour verrouiller plus facilement le pied à coulisse ; il se trouve que les leviers de serrage de selle Décathlon à 5€ (décidément tout est à 5€ dans cet article!!) font parfaitement l'affaire (voir ici).

Alors hop, commande chez Motedis de quelques longueurs du même profilé 45x45mm (j'ai pris des longueurs de 10cm, 15cm et 25cm, n'étant pas certain de comment j'allais procéder - prix HT : respectivement 1.27€, 1.64€, 2.38€). Je leur ai aussi commandé des blocs taraudés (écrous en T), prévus pour les glissières du profilé (0.30€HT pièce - à ce prix là je m'emmerdebête même pas à bricoler!).

Au passage je rigidifie le support du pied à coulisse (deux équerres le tiennent maintenant), pour m'assurer qu'il reste bien péremptoire perpendiculaire au banc.
Bosch Rexroth motedis aluminiumBosch Rexroth motedis aluminium
Le résultat est parfait (cf. vidéo) : déplacer le pied à coulisse se fait en quelques secondes, il n'y a plus à galérer avec une clé, et surtout plus à ajuster le poussoir sur l'axe de l'AAC. Top!

Je repasse par la case tour à métaux, pour refaire l'adaptateur AAC : il n'était pas bien ajusté sur la portée de ce dernier, ce qui engendrait un décalage cyclique, et les erreurs de mesure qui vont avec.
Et comme je viens de rentrer du stock de POM (PolyOxyMéthylène), je fabrique 2 adaptateurs : un pour AAC Type 1 (Ø 25 mm), et un pour AAC pied moulé (Ø 24 mm). Les deux ont un diamètre extérieur identique (Ø 34 mm) pour pouvoir les changer sans avoir à modifier la hauteur des supports sur roulement.

Coté palpeur, le poussoir que j'avais modifié pour monter sur le bec du pied à coulisse m'a lâché : l'acier est très dur, et n'a aucune élasticité ; j'ai serré un peu fermement et il a cassé comme du verre.
J'en ai refabriqué un, cette fois-ci en faisant 2 points de soudure au MIG en haut de la fente, pour empêcher toute "ouverture" au serrage. Plus de problème maintenant, même en serrant un peu fort.

Dans la foulée, j'ai fait un autre palpeur avec un vieux poussoir pour pied-moulé ; même méthode : disqueuse, 2 points de soudure, perçage/taraudage. Je vais comme ça pouvoir mesurer mon arbre à came "Okrasa" (Joe Ruiz) pour pied moulé : le poussoir Type 1 ne fonctionne pas avec un AAC pied moulé, la came est trop petite et le poussoir touche les zones brutes de fonderie... Merci au passage à Eric "Underdog" Simon de m'avoir trouvé un vieux poussoir pied moulé à sacrifier!
Et voilà le résultat!
J'ai aussi rajouté un bout de profilé avec une pointe pour aligner précisément les AAC sur le repère de la poulie : ça permet d'aligner précisément les courbes pour pouvoir les comparer dans le logiciel.

Logiciel

Maintenant coté PC, il fallait un bout de logiciel pour piloter le banc, en recevoir les données et les afficher de façon intelligente...
Je m'y suis collé et j'ai pondu CamWerks.
Si ça vous intéresse, voilà le soft, licence open source GPL, téléchargeable et utilisable gratuitement. Support limité par contre... J'vous aime bien, mais j'ai pas que ça à faire! icone smiley wink Il s'agit d'une application Java, il vous faudra donc avoir Java 1.7 minimum d'installé sur votre machine pour l'utiliser.
Dézippez l'archive Zip, et lancez sur "CamWerks.jar", ça devrait marcher... icone smiley smile

Si vous voulez simplement voir les fichiers résultants de mes tests :
Le zip vous suffira : je vous ai inclus dedans les fichiers résultant des différents AAC que j'avais sous la main (fichiers avec extension ".cam", dans le dossier "Cam Files"), même si vous n'avez pas le banc vous pourrez quand même les afficher dans l'application.

Si vous voulez vous monter un banc comme le mien :
La c'est un poil plus compliqué, il vous faudra :
  1. Flasher votre arduino :
    1. installer la librairie Arduino Serial Command sur votre IDE (télécharger ici - elle permet de gérer la comm USB)
    2. flasher l'arduino avec le fichier "sketch_CamWerks.ino" (il est dans le Zip, dans le dossier "Arduino")
  2. Installer la librairie RXTX de communication parallèle pour pouvoir communiquer avec l'Arduino (télécharger ici).
Pour ceux qui voudraient mettre les mains dans le code, j'ai mis le source du projet sur GitHub : attention, le code n'est vraiment pas beau à voir, j'ai fait ça à la va vite, en mode copier-coller... icone smiley laugh
C'est ici que ça se passe : https://github.com/ShamWerks/camwerks

Cycles de mesure :
Il arrive qu'il y ait des imprécisions lors de la prise de mesure : pied à coulisse qui grippe, poussière sur la came... Et on se retrouve avec un décrochement sur la courbe ; généralement pas grand chose, quelques centièmes tout au plus... Mais pour éviter ça j'ai implémenté une mesure sur plusieurs cycles : la came est mesurée N fois (un tour complet à chaque cycle), puis la moyenne de chaque point est calculée, ce qui lisse les erreurs éventuelles. Le temps de mesure de la came est multiplié d'autant, mais je ne pense pas que ce soit un problème de devoir attendre un peu plus.

Vue des profils de cames en bout d'AAC :
Il m'aura fallu faire appel à un ami chercheur en maths à l'INRIA/CNRS pour réussir à dériver cette vue depuis les données mesurées! (merci JB pour l'après-midi thé-biscuit-maths). icone smiley wink
Le résultat n'est pas parfait, et il ne serait de toutes façons correct qu'avec un poussoir plat, si le poussoir est arrondi (c'est le cas sur les pieds-moulés), ou type "roulement", le rendu sera erroné.
De plus j'ai du ajouter un algorithme de lissage (moyenne sur fenêtre glissante) pour que les cames aient une bonne représentation ; le résultat est à prendre avec des pincettes, donc.

Résultats

Voilà le résultat des mesures des différents AAC que j'avais sous la main...

Comme vous pouvez le voir, le premier onglet est un Rapport Détaillé qui donne différentes informations : durée d'ouverture en fonction de la levée, levée max, levée à la soupape en fonction du rapport des culbuteurs, lobe center et croisement.
Le second onglet présente les courbes de levée de chaque came ; le troisième et dernier onglet propose une vue du profil des cames.

Enfin, j'ai prévu une option dans le logiciel pour comparer 2 AAC, qui permet de superposer les courbes de 2 arbres à cames pour visualiser leur différence.

Arbre à cames L&G R280 Lobe 108°

Bon, ben y'a plus qu'à passer au banc mon L&G R280 Lobe 108 tout neuf, et comparer le résultat avec sa fiche technique! icone smiley smile
Voilà ce que j'ai mesuré avec mon banc :
camwerks banc DIY arbre cames mesure levée duréecamwerks banc DIY arbre cames mesure levée duréecamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée
Et maintenant, comparaison avec les données fournies par L&G (l'épure d'admission de distribution est donnée par L&G pour 1.27mm). Les résultats parlent d'eux mêmes :
Valeur donnée
par L&G
Valeur mesurée CamWerks
Cylindre 1 Cylindre 2
Adm. Ech. Adm. Ech.
Levée de came 9.19 mm 9.23 mm 9.13 mm 9.17 mm 9.13 mm
Levée avec culbus 1.25 11.49 mm 11.54 mm 11.41 mm 11.46 mm 11.41 mm
Levée avec culbus 1.4 12.87 mm 12.92 mm 12.78 mm 12.84 mm 12.78 mm
Durée ouverture admission 242° 242.23° 241.42°
Durée ouverture échappement 242° 239.09° 243.19°
Durée de croisement 26° 25.68° 26.15°
Lobe Center 108° 108.6° 108.0°
Pas mal non??

Le plus gros écart se trouve sur la durée d'ouverture d'échappement, où j'ai un delta de -2.91° / +1.19°, c'est un peu beaucoup... Je vais vérifier la façon dont je calcule le "peak" de ma came. Selon Sylvain de Classic-Store (qui n'a pas hésité à m’appeler et passer 20 minutes au téléphone avec moi pour discuter mesure AAC, alors que je leur avais juste envoyer une question technique par mail... Super service, merci!!), il n'est pas rare d'avoir un ou deux degrés d’écart sur un AAC, du fait de l'usure de la matrice qui sert à les fabriquer en usine. Pas déconnant comme résultat, donc.

Par contre je n'ai pas encore réussi à calculer les avances d'ouverture et retards de fermeture... C'est une donnée qui dépend de la position de l'AAC par rapport au vilebrequin (enfin, les PMH/PMB en fait), et je n'ai pas encore réussi à intégrer cette info dans mes formules de calcul (pour le moment!).
Je n'ai pas non plus la "durée commerciale" : c'est une valeur qui n'a pas beaucoup d’intérêt de toutes façons, la levée à laquelle elle est mesurée étant choisie arbitrairement par les constructeurs. Ce sont les durées à 1mm et 1.27mm qui permettent de comparer les AAC... Dans le cas présent, les 280° de durée commerciale sont atteints autour de 0.48mm de levée.

Arbre à cames 1600 Origine :

camwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée 1600 vwcamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée 1600 vwcamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée 1600 vw
Ci-dessous, comparaison de mes mesures avec les caractéristiques d'origine de l'AAC VW 1600.
Attention, les valeurs d'origine proviennent de forums VW (Flat4ever et TheSamba), je ne suis pas complètement certain de mes sources... D'ailleurs, si vous avez mieux, je suis preneur!!
Valeur VW d'origine Valeur mesurée CamWerks
Cylindre 1 Cylindre 2
Adm. Ech. Adm. Ech. Adm. Ech.
Levée de came 0.754 mm 0.724 mm 7.65 mm 7.16 mm 7.34 mm 7.18 mm
Durée ouverture admission @0.50 250° 257.04° 246.00°
Durée ouverture échappement @0.50 250° 250.80° 252.80°
Durée ouverture admission @1.27 214-218° 216.16° 209.91°
Durée ouverture échappement @1.27 214-218° 215.65° 216.93°
Lobe Center 108° 105.6° 107.4°
En tous cas, c'est toujours dans les clous des specs d'origine! icone smiley wink
Notez que l'AAC mesuré est d'occasion, donc potentiellement usé, donc le résultat peut varier légèrement...

Comparatif 1600 Origine vs. L&G R280 Lobe 108°

camwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée 1600 vwcamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée 1600 vw

Arbre à cames Pied Moulé Origine :

Ma courbe n'est pas belle sur la vue des profils, ma mesure des crêtes ne doit pas être propre...
camwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulécamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulécamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulé

Arbre à cames Pied Moulé "Okrasa" / Joe Ruiz :

camwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulé okrasacamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulé okrasacamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulé okrasa

Comparatif AAC pied moulé d'origine et la version Okrasa

camwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulé okrasacamwerks banc DIY arbre cames mesure levée durée vw pied moulé okrasa

Conclusion et évolutions à prévoir...

Je ne suis pas satisfait de mes poussoirs modifiés que je fixe sur le bec du PàC... ils ne sont pas bien parallèles à l'AAC (en même temps, la meuleuse d'angle c'est pas exactement un instrument de précision hein), du coup ils ne portent pas bien à plat sur la came... A refaire.
Et coté logiciel, je voudrais rajouter les durées d'ouverture sur le diagramme des cames...

Les résultats obtenus sont cohérents et reproductibles (delta de l'ordre 3 centièmes max entre deux mesures) ; pour un truc bricolé sur un coin de table, je suis plutôt content du résultat. Par contre je n'ai aucune certitude quant à leur exactitude. Il me faudrait pour ça comparer mes résultats à ceux obtenus avec un vrai banc de mesure pro... J'ai peut-être un plan pour ça, à suivre. icone smiley laugh

Bref, ce banc de mesure est à considérer comme un prototype, une "preuve de concept", pas un projet finalisé... Mais il fait déjà son boulot ; en espérant que ça donne des idées à d'autres! icone smiley laugh
Posté dans : Atelier
Affiché 78833 fois.
icon permalink
Posté le 16/04/2016 à 10:36

Fraiseuse Crouzet-Valence FC100

Ca fait près de 4 ans que j'ai mon tour à métaux, et forcément, l'envie d'une fraiseuse pour lui tenir compagnie m'a pris y'a bien longtemps! (les heures passées à traîner sur le forum usinages.com n'aidant évidemment pas).

Sauf que dans ma région, ce genre de matériel, c'est rare ; pas comme dans le nord ou l'est de la France, qui ont un passé industriel, et où les occasions peuvent se présenter régulièrement.
Mais surtout, mon atelier est vraiment pas grand, il me faut une petite fraiseuse... Idéalement une Deckel FP1 (mais totalement intouchable financièrement), ou une petite Graffenstaden, une WGM... Ou en étant moins gourmand sur les courses, une Schaublin (hors de prix aussi), une Crouzet...

Bref, je gardais un œil sur les petites annonces dans mon coin (parce que transporter une bécane de + de 500kg c'est mieux si c'est pas trop loin!) sans trop d'espoir...

Et finalement, les années de patience ont payé : en juillet dernier, une de mes alertes LeBonCoin me sort ça:
Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100
Une petite Crouzet-Valence FC100, (même marque que mon tour), à 30 minutes de chez moi!
Pour les curieux, la doc est disponible ici.

Une vérification rapide sous Sketchup qu'elle rentrera dans le garage, et j'appelle direct le vendeur, qui me dit avoir reçu de nombreux appels (il en était très surpris) : premier arrivé premier servi! Alors je saute dans la voiture et je vais directement voir la bête pour bloquer la vente!
Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100
Les points négatifs :
  • Courses limitées : X 220mm / Y 100mm / Z 330mm. Ca limite sérieusement ce qu'on peut faire avec... Mais parfait pour apprendre, et suffisant pour taper des culasses!
  • Il lui manque ses manivelles/verniers X/Y, et celle du Z est cassée. Pas difficile à retrouver.
  • Tête en W20, pas évident pour trouver de l'outillage.
  • C'est un modèle sans avance automatique (pas qu'elle ait été démontée -cas fréquent-, la machine avait été commandée spécifiquement comme ça), ce qui ne me gène pas trop parce que j'ai une idée derrière la tête. icone smiley wink
Les points positifs :
  • La FC100 est une bonne bécane, rigide et lourde.
  • Elle est en bon état, peu/pas de jeu : elle a visiblement peu servi. Apparemment elle avait été achetée neuve par l'Aérospatiale (qui a un centre assez important dans le coin), et n'a jamais été utilisée que pour des petites passes.
  • Elle a la tête universelle inclinable.
  • Le cone W20, c'est pas idéal, mais comme c'est la même chose sur le tour, j'ai déjà le tire-pince et quelques pinces d'avance!
  • Mais surtout, le gros plus : le prix! Pour 300€, je ne pouvais pas la laisser passer! icone smiley laugh

Bref, elle est rapatriée le 29/7 : j'ai été obligé de la transporter couchée sur le dos, la hauteur de l'entrée de mon garage ne permettait pas l'option debout... Pas idéal, mais pas le choix. A croire d'ailleurs que le Citroën Berlingo (de location) a été spécialement conçu pour transporter cette fraiseuse, elle rentre tout juste en position couchée!

Le chargement s'est fait en 5 minutes au fenwick chez le vendeur... Par contre le déchargement a été plus sportif, même en utilisant une grue d'atelier prêtée par le garage d'en face, deux bonnes heures de musculation... Merci encore pour le prêt, sans ça on ne la sortait jamais! Et surtout, merci 1000 à Xav'Yeah pour son coup de main, 450kg de fonte à manipuler dans un box surchauffé, c'est fun! (désolé de toujours t'embarquer dans mes galères ma caille!)

La bête restera sur le dos jusqu'au 8 Novembre, le temps de me dégoter une grue d'atelier (gros problèmes de livraison, ça a traîné), et de libérer un peu de temps pour m'en occuper. Mais ça y est, la fraiseuse est debout! Ca a été un peu sport à faire tout seul, mais elle est enfin à sa place définitive!
Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100
Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100Fraiseuse Crouzet-Valence FC100
Fraiseuse Crouzet-Valence FC100
Elle va devoir attendre un peu que je trouve du temps pour m'occuper d'elle. Pas de grosse restauration en vue, elle est déjà propre, un gros nettoyage suffira (quoiqu'elle serait belle avec le même vert martelé que le tour...). Et peut-être quelques moteurs pas à pas pour piloter tout ça... icone smiley laughicone smiley laughicone smiley laugh
Posté dans : Atelier
Affiché 47247 fois.
icon permalink
Posté le 18/12/2014 à 23:07

Update Atelier : Sambre et Meuse

Quand j'ai fabriqué mon établi il y a 3 ans, j'avais installé un étau chinois de chez CastoMerlin, en merdonium iradié.

De la fonte merdique, mal coulée, avec les bulles bouchées au mastic, et une jolie peinture pour finir le tout... Evidemment, au premier coup de marteau/chalumeau, tout se fait la malle.
La partie "mécanique" est à l'avenant, vis sans fin en acier à ferrer les lapins, noix miniature fixée avec une vis de 4 qui pète à la première utilisation...
Bref, du bonheur, cf. les photos ci-après, voilà l'état de la bête après 3 ans d'utilisation occasionnelle ; il ne fonctionne même plus, le filetage de la noix s'étant bouffé, il faut forcer sérieusement pour que ça serre, et la vis sans fin "saute" si le serrage est un peu ferme...
Mais ça, c'était AVANT. icone smiley laugh

Trouvé sur LeBonCoin pour le même prix que j'avais payé ma daube chinoise, un joli Sambre et Meuse de dimensions équivalentes, restauré dans les règles de l'art!
Pour ceux qui ne connaissent pas, Sambre-et-Meuse est une aciérie française, fondée dans les années 40, qui a produit ce genre d'outillage jusqu'en 2009 (avec la revente de cette branche à Dolex). La société existe toujours, son activité principale restant la grosse fonderie pour le monde ferroviaire.
Ces étaux sont connus des "usineux" comme étant un peu la Rolls du domaine, datant d'une époque où l'on avait une industrie florissante et reconnue en France...

Le mien n'est pas parfait, avec quelques coups de scie sur les mors, mais très propre pour un machin qui doit avoir pas loin de 40 ans. Construction tout acier (14 kg - exit la fonte!), il tourne du bout du doigt!

Par contre il se trouvait à plus de 2h30 de bagnole de chez moi, merci Thierry pour avoir été me le récupérer en attendant que la logistique se mette en place! icone smiley wink
Tout ça pour dire : si sur un vide-grenier vous tombez sur un Sambre et Meuse, ne passez pas à coté de l'occasion, on n'en fait plus des comme ça!
Posté dans : Atelier
Affiché 93064 fois.
icon permalink
Posté le 01/04/2014 à 23:48

Atelier : Mise à jour du sol!

"Petite" mise à jour coté atelier...
Pour commencer, j'ai réussi à mettre la main sur un second box, près du premier. Pas juste à coté, donc impossible de faire tomber le mur entre les deux, mais pas loin ; c'est pas idéal, mais c'est déjà ça.

J'ai eu un plan pour du carrelage à tarif canon (merci Dangerous pour le plan, et le prêt du Combi pour le transporter!), alors en avant : opération carrelage!
J'ai deux box de 17m² à carreler, soit 34m² ; j'ai pris 40m² de carrelage pour prévoir les découpes et la casse éventuelle.

C'est du 50x50cm, en grès cérame 9.5mm d'épaisseur, texture anti-dérapante : 27 paquets de 27.7kg pièce, soit près de 750kg à déplacer... Boarf, pas grave, ça se change des lombaires, non? icone smiley laughicone smiley laugh
Note : pour imaginer les 30km en combi Bay Window chargé avec 750kg de carrelage, en hiver, sous une pluie torrentielle (alerte orange Météo France), sans chauffage (donc vitres grandes ouvertes pour la buée, genre il pleut autant dedans que dehors), avec un extincteur à portée de main "parce qu'y'a une durite qui fuit" et un freinage évidemment vintage, je vous invite à revoir "Le Salaire de la peur" (1953). icone smiley laugh

Pourquoi du carrelage dans un garage?

Pour faire simple : plus facile à nettoyer, un coup de raclette et c'est nickel.

J'étais pas mécontent de ma peinture, au bout de 3 ans d'utilisation : ça résiste plutôt bien, seuls certains produits finissent par l'attaquer s'ils restent dessus trop longtemps (liquide de frein et acétone en particulier).
Mais le sol est irrégulier : la dalle a été piquetée à l'origine pour la rendre anti-dérapante, et malgré le coup de meuleuse à béton que j'avais passé (cf. cet article), c'est plein de petits trous qui s'encrassent tout le temps... Impossible à garder propre. icone smiley sad

Et pour ceux qui pensent : "oui, mais si tu fais tomber un outil, ton carrelage va casser!" : je connais un carrossier qui a ça au sol, des outils il en tombe tous les jours, et il n'hésite pas même, à former ses tôles dessus! Je suis pas trop inquiet du coup! icone smiley laugh
Et au pire, j'ai des carreaux d'avance, s'il y en a un qui casse, je le remplacerai...

Premier Box

Bref, en avant!
Première étape, vider le box pour pouvoir carreler : en soi c'est déjà un projet, faire tenir dans 1 garage ce qui tient d'habitude dans 2, c'est du Tetris grandeur nature.
Ensuite, préparation soigneuse du support : balai, aspirateur, lessivage au Saint Marc, rinçage, et une couche d'apprêt pour l'accroche. Ensuite, pose des carreaux à la colle Parexlanko (passée au peigne 9mm, avec double encollage au dos des carreaux, important pour la solidité), et joint hydrofuge de la même marque (joints de 3mm). Bon produits, agréables à utiliser, j'en reprendrai sans hésiter ; au total presque 3 sacs de 25kg de colle par garage, soit encore 150kg à transporter... Plus 25kg de joint pour les 2 boxs...
Évidemment, les murs ne sont pas droits, donc pose perpendiculaire à l'entrée (bien prendre son temps pour l’équerrage au départ, Pythagore est ton ami!). Au passage, grand merci à Flo pour le coup de main!
Je finis avec une bande de peinture grise en bas du mur, pour garder le mur propre quand je passe le balai (et pour couvrir les taches faites par le joint du carrelage quand je l'ai appliqué). Une autre solution aurait été de faire des plinthes avec les restes de carreaux, mais la sur-épaisseur m'aurait gêné pour installer mes étagères.

Et voilà pour le premier box, qui va me servir principalement au stockage, donc j'y installe toutes mes étagères. En plus j'ai trouvé pour pas cher sur LeBonCoin, un lot de caisses bien solides (Allibert gamme pro) qui rentre pile nickel dans les étagères, je vais enfin pouvoir mettre un peu d'ordre dans mon bordel stock! icone smiley laugh

Second Box

Premier box terminé, on ne se décourage pas et on attaque le second...
Ce qui commence par le démontage de l'établi, et déplacement des 350kg du tour (que j'ai bien failli prendre sur la gueule ce coup-ci... Merci Xavier pour le coup de patte!). icone smiley sad
Ensuite, c'est exactement la même procédure que pour le premier, préparation du support (apprêt obligatoire pour poser sur une peinture) et pose du carrelage :
Et de deux... OUF! J'avais largement sous-estimé le boulot que c'est de carreler cette surface!

Ces petites upgrades qui changent la vie

Dans le premier box, je commence par installer 4 bastaings en hauteur sous la "verrière" qui se trouve au fond : et hop, un rack à pneu, et de la place de gagnée!
Fait en 3 minutes avec ce qui trainait dans ma caisse à bordel : 2 vieilles équerres, 3 roulements de roller, une tige filetée M8 et une poignée de boulons... Un dévidoir essuie tout sur roulements à billes! icone smiley laugh
Voilà un truc que j'aurais du penser à faire y'a 20 ans, je m'en sers tout le temps!!
Ensuite, pour pouvoir les nettoyer (et par soucis d'esthétisme), les pieds de l'établi sont peints en vert vintage ("Eucalyptus") : le bois brut devient vite dégueulasse avec les taches de gras... Donc en avant, deux couches avec ponçage entre les deux. Le ponçage est obligatoire, les fibres du bois gonflent avec la première couche, ça devient tout rugueux après la première couche.
La couleur est honteusement copiée sur inspirée par l'atelier de Jack Olsen, dont je suis très fan... Si vous ne connaissez pas, c'est à voir impérativement sur 12-GaugeGarage.com, et en détails sur GarageJournal.com (attention à ce forum là, on y passe vite des heures!) icone smiley wink
A propos d'établi : un truc long et chiant ennuyeux à faire, une bande pour combler l'espace entre le plan de travail et le mur en pierre. Fini les rondelles qui roulent et tombent derrière! Ça a l'air de rien cette bande, mais coté confort d'utilisation, c'est le jour et la nuit par rapport à avant! Par contre, j'y ai passé presque une demi journée, à ajuster à la râpe et à la Dremel... icone smiley smile
La bande est fabriquée en médium de 10mm, et recouverte d'une "bande de chant" qui m'avait été livrée avec le plan de travail, faite du même revêtement que ce dernier. L'ensemble se visse sur un tasseau fixé derrière le plan de travail. Propre!
J'ai trouvé sur LeBonCoin à nouveau (40€, fallait pas s'en priver!) une chouette servante en acier... Probablement d'origine médicale, avec ce plateau inox (j'ai d'ailleurs trouvé une carte de visite d'un médecin dedans au démontage!).
Avec un peu d'huile de coude et une peinture de la même couleur que l'établi, ça le fait!
Là, voilà, fin d'upgrade, avec le dos et les genoux en compote (Grand Respect aux mecs dont c'est le métier de poser du carrelage!)... Pour mémoire, voilà à quoi ça ressemblait avant...
Bon, allez, c'est pas tout ça, maintenant que c'est propre, il est temps de foutre de la graisse partout! icone smiley laugh
Retour altitude et vitesse de croisière à l'atelier... Over'n'out!
Posté dans : Atelier
Affiché 135041 fois.
icon permalink
1 2 3 4 5 6 7 8  Page suivante >>>
© Sham 1996-2017