Posté le 12/04/2011 à 13:04

Promenade du Soleil

Petit voyage dans le temps aujourd'hui, avec 9 cartes postales du même coin de Juan-les-Pins : ce qui aujourd'hui s'appelle le Boulevard Baudouin, ou "Promenade du Soleil" (enfin, son début). Neuf photos, datées de 1903 à 1967, qui permettent de voir l'évolution du lieu...
Cliquez sur la première pour l'agrandir, puis utilisez le bouton next pour passer à la suivante, la date du cliché apparaissant en légende.

A l'occasion, j'irai vous prendre en photo ce qu'est devenu ce quartier aujourd'hui (vous pouvez voir l'endroit dans Google Streetview ici)... Et si je trouve d'autres cartes postales du même lieu, je mettrai à jour cet article, histoire de suivre l'évolution à travers les ages! icone smiley wink
Edit 15/06/2011 : Ajout de la photo de 1930 (avec le bus)
Edit 22/07/2011 : Ajout de la photo de 1935
Edit 26/08/2011 : Ajout de la photo de 1967 (en couleurs)

Références :
Posté dans : Juan-les-Pins
Affiché 70271 fois.
Posté le 02/04/2010 à 13:47

Juan-les-Pins, 9 Août 1945.

Encore une carte postale de Juan-les-Pins... Graphiquement, cette photo n'apporte pas grand chose, le piqué n'est pas fameux, et la colorisation a masqué beaucoup de détails.

Non, c'est plutôt son verso qui est intéressant : la carte a été envoyée par le Lieutenant J. Robinson, un soldat américain alors en poste dans la région, à ses parents à Baltimore (Maryland).

Et la date fait froid dans le dos : le cachet du service postal de l'US Army indique 9 Août 1945.
Ce même jour, le bombardier Bockscar (nose art ci-contre) largue la bombe atomique Fat Man sur Nagasaki, faisant instantanément 30.000 morts, et bien plus encore ensuite par effet des radiations...


La guerre en Europe n'est alors finie que depuis 3 mois, et le Japon capitulera dans 6 jours.
Du coup, le texte prend une autre saveur :
"Dearest Folks,
Am having the time of my life just looking at the beautiful nights of the Riviera.
Hope to be home soon. Only wish that you could share this wonderful place with me.
Your loving son,
              [illisible]
"
Évidemment, ce soldat ignorait ce qui se tramait à l'autre bout du monde, et quand bien même, la censure de l'armée vérifiait le contenu de tous les courriers.
Au même moment, Tsutomu Yamaguchi était à Nagasaki, à quelques kilomètres de l'hypocentre de l'explosion. Trois jours plus tôt, il était aussi à Hiroshima pour affaires... Il a survécu aux 2 bombes ; il est décédé il y a quelques mois, en Janvier dernier.

La bombe de type Fat Man a été par la suite testée sur l'atoll de Bikini, qui a donné son nom au maillot de bain dont je vous parlais récemment, et qui avait été commercialisé avec le slogan : "Le bikini, la première bombe anatomique" (sic)...
Posté le 25/11/2009 à 01:44

Miss Bikini 1956

Bon, allez, histoire de re-fêter les 100.000 hits sur ShamWerks, vous avez droit à une autre pin-up.

Mais pas n'importe laquelle! Il s'agit d'une n-ième carte postale de Juan-les-Pins à la grande époque (et préparez vous à une bonne série, j'en ai une dizaine à scanner!)...

La carte a voyagé en Juin 57 (cachet de la poste) ; on peut donc estimer que le cliché a été pris la saison précédente, en 1956.
Et des bikinis comme celui-là, en '56, ça ne devait pas courir les plages, si l'on en juge par le torticoli que se fait le passant à sa gauche!! icone smiley laugh

Il y a peut-être une explication : cette année là sortait le film "Et Dieu créa la Femme", dans lequel Brigitte Bardot fit scandale en apparaissant en bikini pour la première fois à l'écran ; du coup toutes les jeunes filles d'alors voulaient être à la mode en maillot deux pièces...
Toute une époque. icone smiley wink

[Lieu de la prise de vue dans Google Streetview]
Posté dans : Juan-les-Pins
Affiché 85338 fois.
Posté le 20/03/2008 à 13:45

Juan-les-Pins, le jour et la nuit...

Ca faisait longtemps... Alors cette fois-ci, ce n'est pas une, mais deux cartes postales de Juan-les-Pins!
Oui, je sais, je suis limite mono-maniaque ; juste un trouble obsessionnel compulsif de plus à mon actif! icone smiley laugh

Les deux clichés sont du même carrefour au centre de Juan : le "Carrefour de la Joie" (ça ne s'invente pas) ; mais surtout, ils ont été pris presque sous le même angle, l'un de jour, l'autre de nuit! C'est ce qui m'a permis de créer le bandeau ci-dessus, en superposant les deux photos... D'où ce résultat un peu irréel, où les ombres et les gamins en maillots de bain de la journée, se mêlent aux éclairages néons et aux fêtards en costume de la nuit...
La photo de droite ci-dessus (de nuit) est datée de 1958 au dos ; pas de date en revanche pour celle de gauche (de jour).
Mais en l'étudiant de près, on voit une affiche pour un concert ayant lieu de Samedi 1er Septembre ; or,le 1er Septembre ne tombait un samedi qu'en 51, 56 et 62. D'après les véhicules présents (beaucoup d'américaines, de 4 chevaux, Vespa, Lambretta, Fiat 500), je pense que le cliché date de 56...
Notez, sur la photo de nuit, un Rumi Formicchino garé le long du trottoir à droite... Pas courant!

Un cadrage identique et deux années d'écart donc, entre ces deux photos, dont une a voyagé jusqu'en Belgique, pour finalement atterrir sur mon bureau un demi siècle plus tard... Et se retrouver scannée sur Internet. Wow...

Tiens, il y a une pancarte annonçant les Strip-Teaseuses du Crazy Horse au Casino... Dommage, 52 ans trop tard! icone smiley wink
Posté le 18/04/2007 à 19:03

Back in time...



Juan-les-Pins, 2007.
J'ai une affection particulière pour cette "ville"... Terme qui ne convient pas à ce qui n'est qu'un décor de pacotille, utilisé moins de 3 mois de l'année. Le reste du temps, on dirait un village abandonné dans un western à la Sergio Leone, il n'y manque plus que les balles de paille poussées par le vent...
Un décor de 300 mètres de long sur 100 de large. Ou l'on retrouve toute l'Histoire de l'Homme : séduction, jalousie, sexe, argent, cris, alcool, larmes, rires... une pièce de théâtre à ciel ouvert. Et la pièce se rejoue tous les ans... Depuis toujours, ou presque.

Juan les Pins, années '60...
Tout a changé, et en même temps, c'est toujours pareil.
Au final, seule la tenue des filles a vraiment évoluée, délaissant la mode classe et sexy des sixties pour l'écœurant déballage de chair et de silicone du 3ème millénaire... Les temps changent!
A écouter en regardant cette photo : Dany Logan, "Mon cœur à Juan les Pins"...

Edit 18/04/2007 :
Je n'avais jusqu'à maintenant qu'un scan partiel de cette photo... Je reviens aujourd'hui sur cette image (article d'origine du 2006/09/30), puisque j'ai mis la main sur la carte postale (merci eBay, pour changer!)!


La carte a été postée le 20 Aout 1967. Les Dauphines et les DS peuplaient les rues, une grande enseigne "Fly TWA" trônait au dessus du Crystal... Le GrandMarnier à gauche existe toujours, ainsi que le LunaPark juste à sa droite, qui est devenu un endroit plein de bornes d'arcades toutes plus bruyantes les unes que les autres... J'imagine qu'à l'époque, c'était plutôt les Flippers qui avaient la cote!
Posté dans : Juan-les-Pins
Affiché 58691 fois.
© Sham 1996-2017