Posté le 23/09/2006 à 01:08

Historique et état des lieux

Les origines de mon IFA :

J'ai acheté cet engin en Mars 2001 à mon voisin (!).
Il s'agit d'une IFA, dénomination Est-Allemande de DKW : la création du rideau de fer avait coupé l'usine en deux et il y avait eu un procès après pour déterminer qui de l'Est ou de l'Ouest aurait le droit d'utiliser le nom DKW. DKW, qui, avec Horch, Audi et Wanderer, formait le groupe Auto-Union (d'où le logo Audi actuel avec les 4 anneaux!).

A l'Est, la marque devint donc "IFA". Non sans difficultés, l'usine reprend la production, les Russes quittant le pays avec la chaine de production sous le bras! Ils la remonteront à Moscou, pour produire une copie de la RT125 sous la marque "Moskva". Ma moto est donc Est-Allemande, ce qui en fait le modèle le plus rare de toute la production des RT125!

Ce modèle a été la moto la plus produite et copiée dans le monde, car son brevet est tombé aux mains des alliés au titre de réparations de guerre. On en trouve donc des copies fabriquées par les Russes, les Français, et même les Américains chez Harley-Davidson!
On voit sur son réservoir et son garde-boue arrière le monogramme "DKW"; visiblement, il a été rajouté à la main, au pinceau. Probablement par l'importateur francais ; en 1954, juste après la guerre, les véhicules provenant d'Allemagne de l'Est ne sont pas forcement bien vus, il valait alors mieux qu'apparaisse DKW plutôt que IFA pour d'évidentes raisons marketing! Il apparait en plus qu'elle a été vendu neuve en 54 à Nice (près de chez moi!), et donc son immatriculation est celle d'origine!

Pour tout savoir sur DKW, le site suivant est très complet, proposant même de télécharger les documentations techniques d'époque en format PDF : DKW-Geyer.com.

Et surtout, merci à Kalevi Sundqvist, spécialiste Finlandais de cette marque, pour son aide et sa gentillesse!

État des lieux :

Voici donc l'engin, tel que je l'ai découvert dans le sous-sol de ma résidence...
Première inspection rapide : il ne semble manquer que la batterie et la chaine de transmission.
Les pneus sont en assez mauvais état, mais bon, ce sont des pièces d'usure...

Les chromes ont été refaits (même certaines pièces qui n'étaient pas chromées à l'origine!), la peinture est celle d'origine, en très bon état, seuls les filets blancs soulignant la courbure du réservoir (rechampissage/pinstriping) et des garde-boue ont été altérés par le temps...

Le circuit électrique, lui, mériterait une petite révision. Les isolants tressés des années 50 ne vieillissent pas bien...
Bref, 30 minutes plus tard l'affaire était conclue pour 2500 F (environ 380 Euros)! icone smiley smile

J'ai vraiment craqué sur sa bouille, sa selle mono-place d'égoïste, son look de vieille Harley...

Et puis des petits détails, comme le gros bouchon de réservoir chromé, le filtre à essence sous le même bouchon, le petit robinet d'essence avec sa cuve en verre, la clef étrange pour mettre le contact, la petite aiguille chromée qui se déplace sur un cadran pour indiquer le rapport de boite engagé, le pot d’échappement "Fish Tail" (look bien HD ça aussi!), la plaque d'immatriculation sur le garde-boue avant, etc, etc...
Je ne compte pas lui faire une restauration complète comme pour le Lambretta, juste une remise en route : 2 pneus pour la sécurité, une batterie, la chaine, le "circuit" électrique (si il y a 10 fils c'est le grand maximum!), déculassage pour voir l’état du cylindre, vidange, et zou, en route!
Posté dans : IFA/DKW RT125 1954
Affiché 49959 fois.
icon permalink
© Sham 1996-2017