Posté le 26/07/2011 à 00:05

Atelier : Garage project, la rénovation

Acte 1 : les murs...

Bon, alors, pour ceux qui n'ont jamais essayé, peindre du parpaing, c'est l'enfer. Surtout avec près de 50 ans de crasse incrustée dedans... icone smiley wink
J'ai peint les murs en utilisant une peinture qui est en fait une sous-couche... Son blanc est bien suffisant pour un garage, et surtout, elle était en promo. icone smiley laugh
C'est donc la peinture acrylique blanche multi-usages Jullien "Multifond 2" que j'utiliserai. Première couche passée au pistolet HVLP avec une dilution à 50% (c'est limite pour la cohésion du produit, mais ça passe). Le pistolet est bien pratique pour la première couche, ça va au fond des aspérités du parpaing, le souffle chasse la poussière (malgré le brossage préliminaire - masque obligatoire!) et décroche les "gravillons" instables à la surface (qui pourrissent un rouleau en mois de 2 minutes si on attaque directement...).
Une seconde couche au rouleau permet de bloquer le fond. Et une troisième couche de finition, très grasse, le rouleau chargé à mort (limite façon enduit!), pour avoir un rendu vraiment blanc uni.
Au final, 2 pots et demi de 10L ont été nécessaires pour une surface peinte de 45m² (murs+plafond), alors que chaque pot était donné pour 96m²... Ça boit le parpaing!
C'est long, très long, de peindre du parpaing... Tenez vous le pour dit si vous devez attaquer un tel chantier, on y passe beaucoup de temps si on veut un beau résultat...

Acte 2 : le sol...

Mon sol était maculé de graisse (voir article précédent), j'ai voulu le nettoyer en utilisant une meuleuse à béton. L'idée est d'enlever 1mm d’épaisseur à la surface de la dalle pour retrouver un support sain... J'ai loué la bécane chez Loxam, cf. photo ci-dessous.
Bon, honnêtement, ce serait à refaire, je ne pense pas choisir cette solution. La poussière générée est hallucinante, genre au bout d'une minute d'utilisation ma visibilité s’arrêtait à mes coudes! Je ne voyais même plus mes mains! Obligé d’attendre que la poussière retombe avant de pouvoir continuer... En plus cette poussière super fine s'insinue partout, ça a maculé l'ensemble du sous-sol de l'immeuble, d'où plaintes des voisins, bref, Armageddon! icone smiley laughicone smiley laughicone smiley laugh
En plus, j'ai découvert que le sol de mon garage n'était pas parfaitement plan, du coup la meuleuse ne pouvait aller dans certains creux... Enfin bref, j'ai quand même pû nettoyer 90% de la surface.

Le traitement ensuite, ça a été :
  1. Lessivage à l'acide ("Shampooing sol ciment/béton V33"), passé à la serpillière.
  2. Rinçage à la serpillière aussi (2 fois).
  3. Une couche de "primaire d'adhérence spécial ciment/béton V33".
  4. Enfin, 2 couches de "peinture sol V33 trafic extrême gris clair U133/A".
Et voila le résultat :

Acte 3 : l'électricité...

Je suis pas électricien mais je m'en suis pas troooooop mal sorti...
4 néons au plafond, 3 halogènes au fond au dessus du futur établi, tout le circuit câblé en 2.5mm² rigide sous gaine IRL (avec une tétrachiée de coudes et "té" pour faire clean), 3 prises, 2 inters, et un vrai tableau électrique pour sécuriser le tout.
Ouf!
Voila où j'en suis maintenant : c'est quand même le jour et la nuit par rapport à avant... Lumineux, propre, avec plein de rangements! Bon, OK, c'est encore un peu fouillis sur ces photos, j'ai pas encore tout organisé! icone smiley wink
Par rapport au plan d'origine (cf. Sketchup article précédent), j'ai déplacé le panneau porte-outils : plus accessible, plus pratique, et plus facile à installer à cet endroit plutôt qu'au dessus de l'établi.
Du coup, justement, prochaine étape : l'établi! icone smiley wink
Posté dans : Atelier
Affiché 100984 fois.
© Sham 1996-2017