Posté le 22/03/2012 à 23:04

Elvira : Réfection du Pied Moulé, épisode 2 : les pièces...

épisode 2 : Les pièces

Acte 2, les pièces :

Le gros problème quand on s'attaque à un pied moulé, c'est bien sûr la disponibilité de pièces...
Quoi que la situation se soit un peu améliorée ces dernières années, on trouve maintenant quelques références chez les annonceurs. Par contre c'est de la repro, disponible seulement sous une référence (on peut pas choisir entre Berg/CB/CSP/Scat/etc comme sur un moteur T1 standard), et j'ai parfois des doutes sur la qualité de ce qu'on nous propose.

Tout ça pour dire que ça a été long et pénible, mais j'ai fini par trouver tout ce qu'il me fallait pour remonter le moteur! Faut vraiment être patient avec un pied-moulé... Dans l'atelier comme sur la route! icone smiley laugh

Au programme :

Pas de préparation old-speed : les pièces sont juste hors de prix, pour des performances limitées, et dès qu'on touche à quelque chose, ça entraine en cascade plein d'autres modifs pour avoir un ensemble cohérent, à la fiabilité discutable.
J'avais hésité un temps à investir dans un kit Okrasa repro chez Wolfsburg West, mais tant qu'ils n'auront pas réglé le soucis de fonderie sur les culasses, je resterai d'origine. Un jour peut-être...
Donc, la seule pièce "prépa" sera l'AAC de chez Joe Ruiz, dit "AAC Okrasa", même si Okrasa n'a jamais produit d'arbre à cames pour VW. Il s'agit en fait d'un AAC reprenant les diagrammes de distribution des 356 (rectifiés chez Webcam je crois?), un peu plus pointu, permettant d'exploiter un poil mieux les carburants actuels.
Ensuite, j'optimiserai au mieux le moteur pour être sûr de ne rien perdre des 30cv d'origine :
  • Vilebrequin, volant moteur et mécanisme d'embrayage équilibrés.
  • Bielles et pistons mis au poids.
  • Culasses : chambre de combustion et conduits d'échappement polis, conduit d'admission lissé (overkill peut-être sur un 30cv, mais ça peut pas faire de mal de toutes façons), guides contrôlés, soupapes rodées.

Got parts?

Donc voilà le résultat de plusieurs années de recherche de pièces! icone smiley wink
Enfin, une partie seulement, je vous monterai le reste au fur et à mesure de l'avancement...

A gauche, vilebrequin occasion contrôlé (merci E. Simon), pas du NOS mais nickel, dans les côtes ; au passage avec, un jeu de poussoirs/tiges contrôlés eux aussi. A droite, l'AAC Okrasa Joe Ruiz.
Mon volant moteur ayant ramassé, j'ai dû lui trouver un remplaçant : voilà la bête, un peu oxydé, il mérite une rectification ; par contre, les logements des pions sont nickels. Un nettoyage rapide à la paille de fer et il devient plus ou moins présentable. J'en profite pour reprendre au taraud M8 les taraudages de fixation du mécanisme d'embrayage : impossible d'y mettre une vis, entre la rouille et ce qui semble être un reste de pâte frein filet...
Bielles VW NOS, coussinets bielles NOS, coussinets vilebrequin NOS, axes de pistons NOS. Je mets au défi tout amateur de vintage de ne pas avoir un début d'érection devant ces photos là! icone smiley wink
Ça m'a couté un rein, mais au moins je remonte l’esprit serein. Et puis de toutes façons, j'en ai deux, de reins. icone smiley laugh
Une paire de culasses en très bon état trouvées à Valence 2012 : 60€ la paire, ça valait le coup de rouler 7 heures A/R et d'affronter les -14°C sur la route à 6H du mat' pour y aller! C'est de l'occasion, mais tous les filetages sont bons, pas de goujon cassé, pas de fissure entre sièges de soupapes et puits de bougies, elles seront parfaites une fois préparées. Il n'y a qu'une chambre qui a dû manger une rondelle (ou un mauvais stockage), mais rien d'irrattrapable. Elles commencent à pas courir les rues les 111.101.371A en bon état! J'en avais trouvé une NOS en Allemagne il y a quelques années, mais impossible de lui trouver une petite sœur NOS aussi, du coup je la vends pour financer la suite (me contacter si intéressé!)...

Grand nettoyage :

Pour bosser propre, j'ai commencé par nettoyer le carter de fond en combles.
Bac, pinceau à dégraisser, brosse à dents, Scotch Brite, WD40 pour commencer, puis dégraissant métaux (produit GSB, nouvelle formulation minable par rapport à l'ancienne...), essence F, Kärcher eau chaude (Elephant Bleu power), et enfin un coup de nettoyant freins pour sécher le métal. Toutes les galeries sont rincées au nettoyant frein, puis soufflette, à plusieurs reprises.
Au chapitre des mauvaises nouvelles, le bloc est bien corrodé en dessous. Ça ne remet pas en cause l'étanchéité, ça ira bien comme ça. Le dernier palier d'arbre à cames (pas de coussinets d'AAC sur pied moulé!) coté VM est légèrement piqué. Rien de bien méchant, et l'ancien arbre n'était pas marqué, je laisse comme ça.
Finition extérieure : j'avais pensé microbiller l'ensemble, mais j'ai lu que c'est à éviter, il est très difficile de nettoyer ensuite les microbilles dans les galeries et les recoins du bloc. Et si ça commence à se balader dans le circuit d'huile, les effets peuvent être désastreux, je ne prendrai donc pas le risque.
J'ai tenté par contre un coup de brosse rotative nylon montée sur perceuse (modèle bleu, polissage doux du bois, ça se trouve en GSB), et je suis plutôt content du résultat! Ça se ternira un peu avec le temps, mais bon...
Une dernière news avant de fermer cet article... Mon vilo/volant moteur/mécanisme d'embrayage reviennent tout juste d'équilibrage chez Slide Performance. Petit coup de pub pour eux au passage, travail sérieux, véritable service de conseil au téléphone, contact sympa... Je repasserai par eux à l'avenir! icone smiley wink
Le volant moteur en a profité pour passer en rectification ; comparez avec des photos "avant" juste un peu plus haut, c'est quand même autre chose hein...
Bon! Ça commence sérieusement à sentir le remontage tout ça non?? Restez dans le coin! icone smiley laugh
Posté dans : Coccinelle 1959
Affiché 70539 fois.
icon permalink
© Sham 1996-2017