Posté le 10/07/2013 à 23:23

Kitty Upgrade : Fuchs time!

Désolé, ShamWerks semble être au repos depuis un bon moment maintenant...

En fait, je suis en train de faire beaucoup de travaux sur Kitty (le petit nom de mon KG) en ce moment, et ça me prend plus de temps que prévu... Et j'attendais d'avoir fini certaines grandes étapes avant de vous poster tout ça ici!

Attendez vous donc à toute une série d'articles "Kitty Upgrade" ; à propos, un grand merci à Bazoom qui m'a fait le dessin en titre de ces posts, et qui représente ce que devrait devenir mon KG à terme! Ouais, je sais, y'a du taf pour en arriver là! icone smiley wink

L'une des modifications prévues de longue date est l'installation des Fuchs présentées ici il y a... Pfiou, bientôt 6 ans!
Des véritables Porsche Deep Fuchs d'avant février '71, pas des copies, en 5.5" devant et 6" derrière... Überlike! :
Ça aura pris le temps, mais j'ai fini par les faire polir. Oui, j'ai choisi la voie de la facilité, j'ai pas eu le courage de m'user les doigts 15 heures par jante! (Olive-des-Montagnes, si tu me lis : oui, j'ai honte. icone smiley laughicone smiley laughicone smiley laugh)

Donc passage en premier chez un décapeur pour virer les couches de peinture. Il n'a d'ailleurs jamais réussi à virer la peinture noire d'origine Porsche, même après 4 passages au bain de décapant! C'était de la bonne came à l'époque!
Ensuite, direction Moriano pour polissage intégral. Note un peu salée, mais travail irréprochable, on croirait qu'elles sont chromées.

Et pour ceux qui me disent "ouh là là ça brille trop c'est bling faut les détailler", ben non, moi elles me plaisent comme ça, elles resteront polies intégralement! (du moins jusqu'au jour où j'en aurai marre de frotter!)
Il fallait ensuite décider de la taille des pneus... Choix pas évident, la place est comptée sous les ailes d'un KG.
J'ai donc commencé par écumer les forums VW (F4E, FKG, TheSamba...) pour noter ce que les autres avaient monté. J'ai compilé tout ça dans un fichier Excel, qui pourra servir à ceux qui veulent monter des Fuchs sur un KG : à télécharger ici, vous me remercierez plus tard... icone smiley wink

Finalement, je me suis décidé sur des Yokohama 165/65 R15 à l'avant, et du 185/65 R15 à l'arrière, commandés chez 123pneus (livré comme d'hab' en 48H, toujours une bonne adresse!). Les pneus sont montés avec des chambres, c'est pas optimal comme montage, mais bon, pas le choix avec les Deep Fuchs d'époque, elles ont pas les talons pour monter des tubeless...
Après un test rapide, les Fuchs à l'avant passent tout juste avec les pneus en 165/65 R15. Merci le déport intérieur de 42mm sur les Deep 5.5"... Ça frotouille très légèrement quand je braque à fond à gauche, c'est tout. A confirmer en dynamique sur la route, mais j'ai peut-être échappé au rétrécissement du train avant!
En revanche derrière ça ne passe pas du tout, mais ça, je le savais déjà.

J'en profite pour monter des amortisseurs Koni rouges réglables aux 4 coins, tant qu'à travailler la liaison au sol, autant le faire bien. A ce propos, les Konis étaient en ruptures chez les annonceurs VW, mais bien disponibles directement sur le site Koni-Shop, pour moins cher d'ailleurs, et livrés en 24H, imbattable! icone smiley laugh

La suite... Demain! icone smiley wink
Posté dans : Karmann Ghia 1968
Affiché 36437 fois.
Posté le 22/03/2012 à 23:04

Elvira : Réfection du Pied Moulé, épisode 2 : les pièces...

épisode 2 : Les pièces

Acte 2, les pièces :

Le gros problème quand on s'attaque à un pied moulé, c'est bien sûr la disponibilité de pièces...
Quoi que la situation se soit un peu améliorée ces dernières années, on trouve maintenant quelques références chez les annonceurs. Par contre c'est de la repro, disponible seulement sous une référence (on peut pas choisir entre Berg/CB/CSP/Scat/etc comme sur un moteur T1 standard), et j'ai parfois des doutes sur la qualité de ce qu'on nous propose.

Tout ça pour dire que ça a été long et pénible, mais j'ai fini par trouver tout ce qu'il me fallait pour remonter le moteur! Faut vraiment être patient avec un pied-moulé... Dans l'atelier comme sur la route! icone smiley laugh

Au programme :

Pas de préparation old-speed : les pièces sont juste hors de prix, pour des performances limitées, et dès qu'on touche à quelque chose, ça entraine en cascade plein d'autres modifs pour avoir un ensemble cohérent, à la fiabilité discutable.
J'avais hésité un temps à investir dans un kit Okrasa repro chez Wolfsburg West, mais tant qu'ils n'auront pas réglé le soucis de fonderie sur les culasses, je resterai d'origine. Un jour peut-être...
Donc, la seule pièce "prépa" sera l'AAC de chez Joe Ruiz, dit "AAC Okrasa", même si Okrasa n'a jamais produit d'arbre à cames pour VW. Il s'agit en fait d'un AAC reprenant les diagrammes de distribution des 356 (rectifiés chez Webcam je crois?), un peu plus pointu, permettant d'exploiter un poil mieux les carburants actuels.
Ensuite, j'optimiserai au mieux le moteur pour être sûr de ne rien perdre des 30cv d'origine :
  • Vilebrequin, volant moteur et mécanisme d'embrayage équilibrés.
  • Bielles et pistons mis au poids.
  • Culasses : chambre de combustion et conduits d'échappement polis, conduit d'admission lissé (overkill peut-être sur un 30cv, mais ça peut pas faire de mal de toutes façons), guides contrôlés, soupapes rodées.

Got parts?

Donc voilà le résultat de plusieurs années de recherche de pièces! icone smiley wink
Enfin, une partie seulement, je vous monterai le reste au fur et à mesure de l'avancement...

A gauche, vilebrequin occasion contrôlé (merci E. Simon), pas du NOS mais nickel, dans les côtes ; au passage avec, un jeu de poussoirs/tiges contrôlés eux aussi. A droite, l'AAC Okrasa Joe Ruiz.
Mon volant moteur ayant ramassé, j'ai dû lui trouver un remplaçant : voilà la bête, un peu oxydé, il mérite une rectification ; par contre, les logements des pions sont nickels. Un nettoyage rapide à la paille de fer et il devient plus ou moins présentable. J'en profite pour reprendre au taraud M8 les taraudages de fixation du mécanisme d'embrayage : impossible d'y mettre une vis, entre la rouille et ce qui semble être un reste de pâte frein filet...
Bielles VW NOS, coussinets bielles NOS, coussinets vilebrequin NOS, axes de pistons NOS. Je mets au défi tout amateur de vintage de ne pas avoir un début d'érection devant ces photos là! icone smiley wink
Ça m'a couté un rein, mais au moins je remonte l’esprit serein. Et puis de toutes façons, j'en ai deux, de reins. icone smiley laugh
Une paire de culasses en très bon état trouvées à Valence 2012 : 60€ la paire, ça valait le coup de rouler 7 heures A/R et d'affronter les -14°C sur la route à 6H du mat' pour y aller! C'est de l'occasion, mais tous les filetages sont bons, pas de goujon cassé, pas de fissure entre sièges de soupapes et puits de bougies, elles seront parfaites une fois préparées. Il n'y a qu'une chambre qui a dû manger une rondelle (ou un mauvais stockage), mais rien d'irrattrapable. Elles commencent à pas courir les rues les 111.101.371A en bon état! J'en avais trouvé une NOS en Allemagne il y a quelques années, mais impossible de lui trouver une petite sœur NOS aussi, du coup je la vends pour financer la suite (me contacter si intéressé!)...

Grand nettoyage :

Pour bosser propre, j'ai commencé par nettoyer le carter de fond en combles.
Bac, pinceau à dégraisser, brosse à dents, Scotch Brite, WD40 pour commencer, puis dégraissant métaux (produit GSB, nouvelle formulation minable par rapport à l'ancienne...), essence F, Kärcher eau chaude (Elephant Bleu power), et enfin un coup de nettoyant freins pour sécher le métal. Toutes les galeries sont rincées au nettoyant frein, puis soufflette, à plusieurs reprises.
Au chapitre des mauvaises nouvelles, le bloc est bien corrodé en dessous. Ça ne remet pas en cause l'étanchéité, ça ira bien comme ça. Le dernier palier d'arbre à cames (pas de coussinets d'AAC sur pied moulé!) coté VM est légèrement piqué. Rien de bien méchant, et l'ancien arbre n'était pas marqué, je laisse comme ça.
Finition extérieure : j'avais pensé microbiller l'ensemble, mais j'ai lu que c'est à éviter, il est très difficile de nettoyer ensuite les microbilles dans les galeries et les recoins du bloc. Et si ça commence à se balader dans le circuit d'huile, les effets peuvent être désastreux, je ne prendrai donc pas le risque.
J'ai tenté par contre un coup de brosse rotative nylon montée sur perceuse (modèle bleu, polissage doux du bois, ça se trouve en GSB), et je suis plutôt content du résultat! Ça se ternira un peu avec le temps, mais bon...
Une dernière news avant de fermer cet article... Mon vilo/volant moteur/mécanisme d'embrayage reviennent tout juste d'équilibrage chez Slide Performance. Petit coup de pub pour eux au passage, travail sérieux, véritable service de conseil au téléphone, contact sympa... Je repasserai par eux à l'avenir! icone smiley wink
Le volant moteur en a profité pour passer en rectification ; comparez avec des photos "avant" juste un peu plus haut, c'est quand même autre chose hein...
Bon! Ça commence sérieusement à sentir le remontage tout ça non?? Restez dans le coin! icone smiley laugh
Posté dans : Coccinelle 1959
Affiché 66413 fois.
Posté le 23/02/2012 à 02:40

Elvira : Réfection du Pied Moulé

Voilà un projet qui traînait depuis longtemps.... Trop longtemps.
Et finalement, je vais pouvoir avancer dessus!

J'explique : le pied moulé d'origine d'"Elvira", ma coccinelle '59, était totalement essoufflé, plus de compressions. Il y a de ça une douzaine d'années (argh, bim la claque, ça fait mal quand on compte), je l'ai remplacé par un moteur pied-moulé qu'on m'a vendu comme "ayant été refait". J'ai précieusement conservé le moteur d'origine, et roulé avec ce nouveau moteur, qui marchait plutôt bien... pendant quelques années.
Puis il a commencé à me causer des soucis, pression d'huile qui ne montait pas, bruit sourd au ralenti (genre "klong klong"), qui disparaissait dès que j'appuyais sur l’accélérateur, bref, je commençais à avoir du mal à lui faire confiance...
J'ai donc décidé de refaire ce moteur, moi-même cette fois-ci pour être certain de ce qu'il a dans le bide.

Acte 1 : Ouverture du bloc.

Tout ça remonte à... 2008!! Quatre ans!!
Quatre ans déjà que j'ai ouvert le moteur, constaté les dégâts, qu'il attend sagement que je m'occupe de lui, et qu'Elvira prend la poussière! Entre temps, un déménagement, pas d'atelier, la galère pour trouver de la pièce pied-moulé, etc... M'ont retardé dans le projet. Mais ça y est, les astres s'alignent enfin, Elvira devrait pouvoir reprendre la route bientôt. Enfin!!

Donc en avant, première étape, février 2008, avec l'aide de Laurent "Dangerous" (merci pour le coup de patte et les conseils!), ouverture et contrôle du petit 1192cc...
Résultat des courses :
Ce bloc avait en effet été "refait"... Mais à la va-vite, et c'est rien de le dire :
  • Pour ce qui est du bruit que j'entendais au ralenti, a priori il s'agissait du volant moteur : les pions utilisés n'était pas de la bonne taille, et ça commençait à bouger, du coup les logements sont ovalisés coté volant : à la benne.
  • Une métrologie rapide du vilebrequin montre qu'il a un faux rond hors cote... Léger, mais hors cote : à la benne.
  • Les culasses ont la totale : fissurées entre les sièges de soupapes et les puits de bougies, des ailettes cassées, et plus d'hélicoils que de filets en bon état : avec ses potes à la benne.
  • Le piston régulateur de pression d'huile n'est pas nickel, il semble gripper un peu dans son logement. Pas forcément bon pour la poubelle, mais à reprendre.
  • Les pions de coussinets vilebrequin n'ont pas la bonne taille, ne les bloquant pas parfaitement... A vrai dire, on dirait qu'ils ont été fabriqués à la scie à métaux, et même pas ébavurés...

Par contre, dans les bonnes nouvelles : le bloc est pas trop mal, ovalisation des paliers vilo dans les cotes ; un peu de corrosion dessous et autour de la plaque de vidange, mais rien d'alarmant. Les cylindres/pistons sont en super bon état, comme neufs. Clairement, ils avaient été changés - c'est probablement ça et le rafistolage des culasses que le vendeur appelait "réfection moteur"...

Enfin, ça veut déjà dire trouver un vilo, un volant moteur, des coussinets, un jeu de culasses ; et trouver ça pour pied moulé, il faut être patient... icone smiley sad
Posté le 08/01/2009 à 13:50

KG vu du Ciel

Bon, je voudrais pas paraître parano hein, 1984, Big Brother et tout ça, mais quand même, les américains ont repéré mon Karmann depuis l'espace! icone smiley laugh icone smiley laugh icone smiley laugh


Oui, c'est bien mon KG, garé sur le parking de mon ancien chez-moi, repéré par les satellites de Google (photo du centre) et les avions de Microsoft (photos gauche et droite)! Un petit coté Yann Arthus Bertrand (La Terre vue du Ciel), quelque part...
Cliquez les images pour accéder aux cartes...

Et vous, on les voit vos jouets depuis le ciel?

[via Google Maps et Live Maps]
Posté dans : Karmann Ghia 1968
Affiché 45567 fois.
Posté le 09/10/2008 à 02:35

Panam' Split

La Panamericana.
Une route mythique, qui, n'en déplaise à certains, me fait personnellement bien plus rêver que la Route 66.

Et nous parlons là de la Grande Panaméricaine, depuis Prudhoe Bay, en Alaska, au bord de l'océan Arctique (le lieu le plus au nord du continent américain, qui soit accessible en voiture), jusqu'à la célèbre Ushuaïa, en Terre-de-Feu, à l'extrême sud de l'Argentine. A vol d'oiseau, plus de 15.000 kilomètres ; en voiture, environ 25.000, et pas que de l'autoroute, vous vous en doutez... Un chouette cruising.

Bref : voila que deux allemands se sont lancés dans ce défi, à bord d'une... Coccinelle Split 1952.

Et là, ça impose juste le respect. Ramassez vos mâchoires.
Alors, d'accord, elle n'a plus sont petit moteur de 25 chevaux d'origine... La mécanique est de 1956 : un monstre de 30 chevaux. icone smiley laugh En dehors de cela, quelques broutilles sécuritaires (passage en 12 volts, ceintures de sécurité, pare brise Sekurit, lave-glace, phares et feux...), et aménagements de confort divers, la belle Allemande est d'origine, pas de préparation off-road (comme on en voit beaucoup depuis quelques temps, mais qui ne fréquentent guère que les parkings des meetings VW...).

Arrivés par Seattle en avion, leur Cox les a rejoint par container. Ils sont déjà montés jusqu'à Prudhoe Bay (une boucle de presque 12.000 kilomètres, excusez du peu!), et sont actuellement de retour sur Fairbanks (Californie), après un passage par Seattle, préparant la suite du voyage. Direction le Sud...

Leur site web n'est (pour le moment) disponible qu'en allemand, mais même si vous ne maîtrisez pas la langue de Goethe, allez voir les photos... : http://www.panamericana-im-alten-vw.de

Chapeau bas, Dirk , Torsten, je serai de ceux qui vous suivent...
Posté dans : VW Stuff
Affiché 29813 fois.
© Sham 1996-2017