Posté le 21/11/2006 à 11:44

Première visite

J'avais l'envie d'un Karmann Ghia depuis un certain temps... Un peu par dépit quelque part, mes rêves de 356 s'envolant avec leur côte.

Mon seul impératif était un modèle "à petits feux", n'étant pas fan des gros feux des KG dernière génération. Je regardais donc les petites annonces depuis des mois, les bases à tarif correct se faisant rares, j'envisageais même d'en faire venir un de Californie... Jusqu'au jour de Janvier 2006 ou je tombe sur une annonce sur Flat4Ever!
Un KG '68, ayant l'air plutôt sain, proposé à 8000 euros ; et en plus, à seulement quelques kilomètres de chez moi! Je prends contact avec le propriétaire (Mike, si tu lis cette page : many thanks!), qui m'envoie quelques photos de la bête... Rendez vous est pris rapidement pour voir l'engin de près.
Le KG est originaire Afrique du Sud (Johannesburg) : ça explique sont état de conservation plutôt au dessus de ce que l'on voit généralement. Il est d'ailleurs encore plaqué là-bas...
Moteur et boite changés (boite longue + 1600 DA), véhicule entretenu chez Technifun, un shop VW du coin dont je connais bien le boss : très bien, je vais pouvoir en savoir plus sur son entretien...
Le proprio sympa, ouvert, il m'a expliqué qu'il a ramené 3 KG d'Afrique du Sud (ou il vivait), pensant qu'en en revendant 2 ici ça lui payerait le 3ème qu'il garderait pour lui... (les 2 autres sont conduite à droite). Au final ça n'a pas franchement marché, il a eu pas mal de réparations à faire sur les voitures (j'ai les factures) + frais de douane en France plus élevés qu'il avait prévu.
La peinture a été refaite (teinte d'origine, travail correct mais pas parfait) il y a quelques années.
Pas de corrosion dans les passages de roue, les longerons sont propres (juste quelques cloques d'un coté), l'aimant n'a décelé aucun mastique. Pas de rouille sur la baie de pare-brise, un ou deux points sur la lèvre inférieure du capot arrière.
Intérieur du nez propre, ferrures de pare-chocs irréprochables, aucun jeu dans les charnières de portes (surprenant!)
Joints pour la plupart en état très correct, intérieur d'origine nickel : il n'y a que le tableau de bord en "ronce de vinyl" qui fait un peu trop too much seventies à mon gout...
Conduite : jeu important dans le boitier de direction ; le proprio m'a dit que le réglage était au max., il faudra remplacer le boitier.
Amortisseurs pas en très grande forme...
Bruit dans le compteur de vitesse : l'aiguille fonctionne, mais le totalisateur ne tourne plus ; l'horloge est présente mais non fonctionnelle. Retour automatique du commodo des clignotants défaillant. Le 1600 "en veut", très souple à conduire, pas très bruyant dans l'habitacle, mais un peu sous-alimenté, une paire de Kadrons l'aiderait surement à mieux respirer. Pas de jeu perceptible à la poulie vilebrequin.

Bruit de câble qui claque dans la poutre centrale quand on débraye ; le chauffage a été "supprimé" en Afrique du Sud : il m'a expliqué qu'ils ne l'utilisent pas là bas... En fait, seuls les tubes cartons reliant la turbine aux boite de chauffage on été retirés : boites, manchons, tout est là pour remettre le chauffage. L'arrière semble affaissé par rapport à l'avant : barres de torsion fatiguées?

Dixit le proprio, il y a eu 2 chocs sur la caisse dans le passé : un sur l'aile arrière gauche, un sur le cuvelage de phare gauche. Ce dernier n'a pas été très bien réparé, un peu de mastic (l'aimant colle quand même, il doit pas y en avoir de trop) et la peinture fendille. Les planchers sont corrects mais pas nickels sous les moquettes...

Bref! L'engin n'est pas parfait, mais me semble plutôt sain par rapport à ce que l'on voit habituellement. Le tableau de bord façon bois n'est vraiment pas très chouette, je préférerais un modèle plus ancien avec les 2 gros compteurs... Mais bon, là au moins, il est complet, et train avant à rotules + disques, j'ai un engin capable de rouler l'esprit serein.

Quelques discussions et 7500 euros plus tard, j'en deviens donc propriétaire!
Posté dans : Karmann Ghia 1968
Affiché 25579 fois.
Posté le 28/09/2006 à 12:33

Résultat... Final?


J'ai encore beaucoup d'idée à développer sur cette voiture... Manque de temps, de moyens...

Ça viendra, chaque chose en son temps! icone smiley wink
Posté dans : Coccinelle 1959
Affiché 41963 fois.
Posté le 23/09/2006 à 01:04

Divers et accessoires

Un accessoire dont je suis particulièrement fier!

Une jauge "2 en 1" Motometer : niveau d'essence (avec voyant de réserve) et température d'huile...

Je l'ai achetée totalement NOS, en 2000, sur eBay : complète, jamais montée, dans sa boite d'origine! Pour un accessoire des années 50, ça devient de plus en plus rare!
Bref, après un peu de peinture noire et deux trous percés dans mon réservoir, me voila avec une jolie jauge sur mon tableau de bord!
Un dernier petit accessoire : un compte-tours Smith.

Il m'a fallut un moment pour comprendre son mode de fonctionnement : par induction!

Bref, il fonctionne maintenant à merveille, j'ai désormais tous les compteurs pour surveiller ma petite mécanique!
Posté le 16/09/2006 à 22:17

Remontage

Grand remontage après peinture!
Le plus difficile aura été de placer les pare-chocs, à cause des renforts destinés aux modèles exports, qui persistent à ne pas tomber "en face"! icone smiley wink

Les feux arrière me demanderont eux aussi une patience infinie pour retrouver leur place d'origine...

Bref, après quelques heures de bataille, voila Elvira a nouveau dotée de ses feux, pare chocs, plaques d'immatriculation (faites sur mesure par les Etablissement Maillefaud à Paris, publicité gratuite, ils font du travail superbe!)...
Ma cox avait été droppée (rabaissée)... Je lui ai donc rehaussé la suspension pour lui rendre son aspect d'origine...
Mais en gardant quand même le nez plus bas (ca s'appelle donner du "rake") juste pour le look! icone smiley wink

En avant, j'ai deja tombé la roue, l'amortisseur, l'ensemble transmission / tambour de frein, la butee de fin de course...
En 3 etapes, comment remonter une suspension:
  1. On demonte la plaque qui masque la barre de torsion (4 écrous très serrés)
  2. On voit la barre de torsion et ses cannelure: il faut sortir la plaque sans bouger la barre de torsion.
  3. Et voila! Il n'y a plus qu'a remonter avec un cran en plus! (on voit tres bien sur la photo la barre de torsion qui est restée dans le tube)
Posté le 16/09/2006 à 22:08

Restauration carrosserie et peinture

Début des grands travaux, nous sommes en 1998.

Elvira de recevra qu'une peinture extérieure, pour plusieurs raisons :
  • - La peinture intérieure est irréprochable, margrès ses 39 ans!
  • - J'aime bien la patine de la peinture intérieure...
  • - Mes finances ne me permettaient pas un décoquage complet! icone smiley wink
Bref, après démontage de tous les éléments extérieurs (pare-chocs, feux, phares, vitres, etc), la belle est toute poncée et apprêtée, comme on le voit ici.

L'intérieur des ouvrants recevra lui aussi sa couche de noir (Schwartz L41 chez VW!) : capots, portes...
La seule grosse intervention sera la réparation d'une déchirure sur le capot avant, maladie commune aux modèles de cette période : n'ayant qu'un seul compas pour maintenir le capot ouvert, il y avait forcement un garagiste moins précautionneux pour tenter de le fermer en forçant... La réparation faite par mon carrossier est superbe, on ne voit plus rien, il a meme rajouté une petite pièce métallique à l’intérieur pour éviter que ca lâche.
Superbe!
Après plusieurs couches de noir, voila le résultat!
Hum, j'aime beaucoup son look de dragster comme ça, sans pare-chocs!

Voila, il ne restera plus qu'à rendre leur teinte d'origine aux jantes (ici encore dans leur affreuse teinte vanille) et au réservoir (Blanc Perle PerlWeiss L87), ainsi qu'à quelques accessoires... Mais on peut déja attaquer le remontage!
© Sham 1996-2017